Ambiance : Animée

Entrées : 9-16$

Plats : 22-29$

_

Au cœur de la florissante Promenade Masson se trouve Rose Ross, un adorable petit restaurant local et saisonnier. Il s’agit du premier établissement des propriétaires Sébastien Courville, Myriam Pelletier et Olivier Dubuc. Sébastien et Myriam, couple dans la vie, partagent également le poste de chef de cuisine.

Ayant travaillé dans le domaine de la restauration toute leur vie, Sébastien et Myriam avaient le rêve d’ouvrir un restaurant bien à eux. L’opportunité s’est présentée en 2016 et Rose Ross a vu le jour en novembre de la même année. Rose Ross, c’était la grand-mère de Myriam. Elle a inspiré le nom et le style de cuisine qu’offre le bistro : la chaleur de recevoir et la générosité de la cuisine d’une grand-maman sont à l’honneur.

Le décor a presque entièrement été réalisé par les propriétaires qui l’agrémentent sans cesse selon leurs trouvailles. Tel qu’ils le voulaient, le restaurant est accueillant et sobre, tout en simplicité. À l’accueil, trône un vieux meuble en bois avec, suspendue au dessus, la photo de la fameuse Madame Ross. Un grand banc d’église longe le mur et fait office de banquette, discret et élégant rappel du patrimoine québécois.

Au Rose Ross, on mange simplement, des plats saisonniers (le plus possible), et ce, dans un décor chaleureux et minimaliste. Les chefs assurent que leur cuisine vient du cœur et suit le rythme des saisons, sans pour autant la priver de ce qu’ils aiment. L’été, on déguste une salade d’asperges blanches, poires et oseille ; l’hiver, leur plat de choux de Bruxelles à la vietnamienne ou encore les gnocchis variant selon les arrivages du marché.

Pour accompagner les repas, le bistro offre une courte carte de vins biologiques, biodynamiques et nature d’importation privée. Tout comme les plats, les vins changent fréquemment, selon l’arrivage et la demande. Les cocktails suivent la même logique. S’inspirant de ce qui figure au menu, la carte présente un éventail de boissons parfaites pour lancer le repas qui suivra, incluant volontairement des créations « virgin ».

Ce qui fait l’unicité du Rose Ross, c’est son ancre dans la vie de quartier. La clientèle locale est à l’honneur et représente l’un des éléments préférés des chefs propriétaires. Sébastien et Myriam souhaitent rester dans la générosité de recevoir à la maison ; c’est-à-dire ne pas avoir faim en sortant et repartir avec une facture raisonnable. On ne manque pas de terminer le repas avec un de leurs plats chouchous (et c’est le cas) : le gros chou dessert au pralin et au caramel!

Pour bien manger, au cœur de son quartier, le Rose Ross vous offre l’expérience d’être reçus chez une généreuse grand-mère, mais avec une petite touche contemporaine et charmante ! À essayer…

Décor : © Photos Alison Slattery — Instagram

 Nourriture : © Photos Laurence Dauphinais


Restaurant rose ross rue masson Restaurant rose ross rue masson Restaurant rose ross rue masson Restaurant rose ross rue masson Restaurant rose ross rue masson Restaurant rose ross rue masson Restaurant rose ross rue masson rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal rose ross rosemont restaurant montreal
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: