• 8 j’aime

Le Coureur des Bois : table locale et cave à vin exceptionnelle

cave à vin coureur des bois cava à vin coureur des bois cave à vin coureur des bois cave à vin coureur des bois cave à vin coureur des bois bouteilles de vin cave à vin coureur des bois bouteilles de vin coureur des bois bouteille de vin cave à vin coureur des bois bouteille de vin coureur des bois cave à vin coureur des bois sommelier bouteille coureur des bois table bouteille verres assiettes coureru des bois bouteilles de vin coureur des bois table assiette verres coureur des bois table coureur des bois plat de viande coureur des plat de viande coureur des bois dessert coureur des bois dessert coureur des bois dessert coureur des bois
  • Restaurant Le Coureur des Bois

  • $$$
  • Réservation avec Libro
  • 1810 Rue Richelieu Beloeil J3G 4S4
    (514) 882-5629
  • Lundi: 7:00 – 10:00 AM, 11:30 AM – 2:00 PM
    Mardi: 7:00 – 10:00 AM, 11:30 AM – 2:00 PM, 5:00 – 9:30 PM
    Mercredi: 7:00 – 10:00 AM, 11:30 AM – 2:00 PM, 5:00 – 9:30 PM
    Jeudi: 7:00 – 10:00 AM, 11:30 AM – 2:00 PM, 5:00 – 9:30 PM
    Vendredi: 7:00 – 10:00 AM, 11:30 AM – 2:00 PM, 5:00 – 9:30 PM
    Samedi: 7:00 – 10:30 AM, 5:00 – 9:30 PM
    Dimanche: 10:00 AM – 2:00 PM
    • Propriétaire(s) Mathieu Duguay
    • Chef(s) Jean-Sébastien Giguère
    • Sommelier(s) Hugo Duchesne
    • Date d’ouverture 2012-12-01
    • Offre un menu dégustation
    • Accepte mastercard, visa, cash, debit
    • 90 Places assises
    • Offre une salle privée
  • Restaurant Chic

Repris il y a maintenant plus de 10 ans par Mathieu Duguay, Le Coureur des Bois est une adresse incontournable en Montérégie qui émerveille chaque visiteur d’une part grâce à son succulent menu qui met en valeur les produits locaux et d’autre part grâce à sa superbe cave à vin, l’une des meilleures au Canada.

Selon l’encyclopédie canadienne, « …les coureurs des bois étaient des commerçants itinérants qui s’adonnaient sans permis à la traite des fourrures en Nouvelle-France. (…) Libres et indépendants, ils ont joué un rôle important dans l’exploration européenne du continent et ont établi des relations commerciales essentielles avec les peuples autochtones ». Le nom du restaurant nous ramène donc à nos racines et fait référence à la fonction première du coureur des bois, la chasse et la pêche. Cette signification donne d’ailleurs un avant-goût de ce qui est servi dans nos assiettes. En effet, la belle équipe vise l’autosuffisance alimentaire grâce aux superbes ressources développées aux alentours.

Le coureur des bois est fière d’avoir un accès immédiat à des serres, des ruchers, une cabane à sucre et même sa propre culture de champignons.

C’est donc dans un espace de 90 places assises que l’équipe avertie propose midi et soir des assiettes superbement exécutées accompagnées de bouteilles de vins étourdissantes.

Le chef, Jean-Sébastien Giguère propose alors avec un menu en constante évolution, une cuisine très locavore, rythmée par les saisons jusqu’à parfois devoir obéir à la mensualité. En accord parfait avec notre climat nordique, le chef et sa brigade font constamment preuve de créativité avec les produits disponibles sur le marché pour limiter autant que possible l’impact carbone. Avec une érablière du même nom, le chef vise également à remplacer le sucre dans toutes ces recettes par le sirop d’érable.

On vous conseille fortement de commander le menu dégustation qui vous fera goûter au meilleur de ce qui est cultivé au Québec.

Et que dire de la cave à vin… Dirigé par le sommelier récompensé maintes et maintes fois, Hugo Duchesne, la cave à vin du restaurant constitue un centre attractif à lui seul ; un arrêt s’impose à Belœil ne serait-ce que pour ce petit paradis qui ne laisse aucun amateur de vin indifférent. « C’est un joyau, un bijou… Elle est bien construite et recèle de nombreux vins de collection, de grands vins iconiques, des valeurs classiques sur plusieurs millésimes. C’est une cave à vin comme on en voit à Paris ou à Londres », explique Hugo. Si on trouve de superbes flacons extrêmement rares et recherchés aux quatre coins du monde, la carte des vins a également bien évoluée depuis que Hugo Duchesne est devenu sommelier en chef et surtout dans les dernières années. En effet, on trouve de plus en plus de vins d’artisans, de petits producteurs qui travaillent dans le respect de la nature et de la vigne.

En 2018, l’établissement a reçu le prix Grand Award, décerné par le Wine Spectator pour l’excellence de sa cave à vins.
De la verrerie aux accords mets/vins proposés, l’équipe de sommellerie fait attention à ce que rien ne lui échappe.

La carte des cocktails a quant à elle été élaborée par Élodie Salmon qui vient appuyer ce rapport à la proximité martelé dans tout le menu du restaurant.

Le Coureur des Bois a maintenant une petite sœur dans le centre-ville de Montréal, le restaurant H3. Tout comme Le Coureur des Bois, le restaurant H3 propose une cuisine locale orchestrée par le chef Jean-Sébastien Giguère et a, lui aussi, une cave à vin où se cachent de petites merveilles.


Photographié par Alison Slattery





On en parle dans

Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».

La symphonie de Jason DeJordy-Morris

Au restaurant Marcus, le chef exécutif Jason DeJordy-Morris dirige une brigade de 36 cuisiniers. Rencontre avec un chef d'orchestre qui n'a pas peur d'improviser.

Présenté par

Vanessa Pilon tombe sous le charme de la Capitale Nationale et de la Côte-Nord

Tout au long de la belle saison, nous sommes allés à la rencontre des producteurs du Bas-Saint-Laurent, de la Montérégie et de Lanaudière dans le cadre de la tournée Mangeons local de l’Union des producteurs agricoles (UPA). À temps pour les dernières récoltes, c’est maintenant au tour de la région de la Capitale-Nationale-Côte-Nord d’être à l’honneur

Présenté par