• 2 j’aime

Restaurant h3 : en route pour de superbes assiettes

H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti H3 restaurant Humaniti

Au cœur de la pandémie, de courageux restaurateurs ouvraient leur établissement ; le chic restaurant h3 était du nombre. Dès décembre 2020, la maison proposait ses plats en formule à emporter. Aujourd’hui, la salle à manger est ouverte et c’est certainement un des nouveaux venus à visiter.

Il y a plusieurs bonnes raisons de se rendre chez h3 : en premier, la cuisine. Le chef Jean-Sébastien Giguère tient ses poêlons de main de maître ; sa brigade et lui propose de délicieuses assiettes ; de croustillants ris de veau agrémentés de piment Gorria, venu de chez nous plutôt que d’Espelette, et bajoue de porc fumée fournie par la ferme Beaurivage à Saint-Patrice-de-Beaurivage dans la belle région de Chaudière-Appalaches. On aime comme vous sans doute la proximité des produits et leur mise de l’avant par les restaurateurs. Crevettes de Matane, homard et flétan de Gaspésie, pintade, canard ou agneau de Kamouraska, tout est impeccable. Au moment du dessert, Yann Daudelin, son collègue pâtissier, prépare, lui aussi, d’irrésistibles petites gâteries ; si elles sont encore au menu, jetez-vous sans hésitation dans ses fraises de l’Île d’Orléans, décorées de myrique beaumier et de poivre des dunes.

La deuxième bonne raison de venir ici est la fantastique cave montée par Hugo Duchesne, Meilleur Sommelier du Québec 2020 et sautillant membre de l’équipe du h3. Quelque 900 références et 5 500 bouteilles vous attendent avec de très grands crus, Romanée-Conti et autres Petrus, mais également des entrées de gamme pour une quarantaine de dollars.

La qualité du service figure également au chapitre des points forts de la maison. Proactif, chaleureux et très professionnel ; un gros plus en toutes occasions de sorties au restaurant.

La table 44 donne directement sur La Joute, cette fantastique sculpture œuvre de Jean-Paul Riopelle qui illuminera votre souper avec Jeu de lumière, de brume et de feu. Marc Séguin, artiste contemporain allumé comme son prédécesseur, offre, lui aussi, une œuvre monumentale, Hanima, qui ajoute au plaisir de se rendre ici.








Du magazine