• 2 j’aime

Le Champlain : haute gastronomie québécoise au Château Frontenac

Restaurant Champlain - Salle à manger Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Salle à manger Restaurant Champlain - Verrière Restaurant Champlain - Le chef Hugo Coudurier Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu Restaurant Champlain - Menu

Cette délicieuse adresse est membre du programme Aliments du Québec au menu ! Cela veut dire qu’elle a fait le choix de mettre en valeur les merveilleux produits du Québec et les producteurs de chez nous dans son menu — chose que nous trouvons admirable! Aliments du Québec au menu est un programme de reconnaissance s’adressant aux restaurants qui valorisent les produits du Québec dans leur cuisine. Pour en savoir plus, cliquez ici!

Le restaurant Champlain est un incontournable de la ville de Québec! Pour vivre une expérience de haute gastronomie mettant en valeur l’excellence des produits du terroir, et ce dans un cadre unique, une visite ici s’impose.

Après d’importants travaux en 2013, le Champlain a effectué un retour en force sur la scène gastronomique de la ville de Québec sous la direction du chef Stéphane Modat. En 2021, ce dernier a remis son tablier pour ouvrir son propre établissement (le restaurant Le Clan, à quelques pas), cédant sa place au chef Hugo Coudurier, qui marque un retour dans sa ville natale après 17 ans à l’étranger.

«Je reviens à la maison avec comme objectif de mettre le Champlain à ma main et d’en faire la fierté de la ville», nous a confié le chef renommé. Natif de Québec, Hugo Coudurier a fait ses premières armes au Laurie Raphaël sous la tutelle de Daniel Vézina avant d’entamer une carrière internationale dans plusieurs établissements étoilés.

Vie de château

Pensé par la firme de design new-yorkaise Rockwell, le décor majestueux du Champlain est absolument digne de l’hôtel qui l’abrite. D’immenses celliers vitrés divisent spectaculairement l’espace aux hauts plafonds richement ornés. Une gigantesque oeuvre suspendue au plafond représente la topographie en 3D du fleuve Saint-Laurent, qu’on aperçoit d’ailleurs par les grandes fenêtres de la véranda. Assis confortablement dans nos fauteuils capitonnés, on observe la statue de Samuel de Champlain, qui nous fait de l’oeil de l’autre côté de la vitre, sur la terrasse Dufferin. La vie de château, bref.

Un hommage au terroir local

Tout comme celle de son prédécesseur, la cuisine du chef Hugo Coudurier rappelle toute l’élégance et tout le raffinement qu’incarne le célèbre Château Frontenac. Le caractère patrimonial du restaurant se ressent jusque dans l’assiette, où on découvre des produits du terroir formidablement mis en valeur. Que ce soit sur le menu dégustation, qui varie au gré des arrivages, ou du menu à la carte, qui change tous les quelques mois, le chef signe des plats à la fois innovants et raffinés.

«Mon but: respecter la tradition de mettre de l’avant les produits locaux, tout en apportant ma touche
de créativité, que j’ai bien hâte de faire découvrir aux gens de chez moi», annonce le chef dans les pages du menu.

Flétan de la Gaspésie, homard des Îles, canard de la ferme Hudson, risotto d’épeautre: le chef rivalise de créativité pour rendre hommage à la richesse du terroir québécois et canadien. Le menu découverte, décliné en cinq service, propose un excellent panorama des saveurs locales, l’excellent personnel en salle faisant office de guides.

Sans grande surprise, la cave est elle aussi à la hauteur de la réputation de l’établissement. Mais bien qu’elle regorge de grands crus classés aux prix vertigineux, la carte propose aussi quelques options plus accessibles au verre et à la bouteille.

Que ce soit pour savourer une cuisine québécoise hautement raffinée ou pour déguster un excellent repas gastronomique dans l’iconique Château Frontenac, le restaurant Champlain est un incontournable de Québec.


Photographié par Restaurant Champlain



Présenté par


On en parle dans

Du magazine