• 1 j’aime

Bertha’s : une rôtisserie péruvienne dans la famille Provisions

  • Bertha's Rôtisserie

  • 1134 Avenue Van Horne Montréal H2V 1J8
    (514) 419-2881
  • Lundi: 11:30 AM – 9:00 PM
    Mardi: 11:30 AM – 9:00 PM
    Mercredi: 11:30 AM – 9:00 PM
    Jeudi: 11:30 AM – 9:00 PM
    Vendredi: 11:30 AM – 9:00 PM
    Samedi: 11:30 AM – 9:00 PM
    Dimanche: 11:30 AM – 9:00 PM
  • Restaurant

Bertha’s est la quatrième adresse du groupe montréalais derrière Provisions, qui possède Le Petit Italien et le Bar Dominion, en plus d’une boucherie dans son restaurant d’Outremont.

Lorsque le local adjacent à Provisions, abritant jusqu’alors un restaurant africain, s’est libéré, l’équipe a sauté sur l’occasion pour prendre de l’expansion avec une nouvelle marque et y a installé une rôtisserie, Bertha’s. Le nom de ce nouvel établissement vient du patronyme de la grand-mère du propriétaire, Pablo Rojas, d’origine péruvienne.

Il s’est ainsi inspiré de sa cuisine pour composer le menu, travaillé autour d’épices, de manioc frit, de lime ou encore de salsa verde. L’ingrédient central ici, c’est le poulet, qui figure fièrement au centre du logo de l’établissement et qui grille sur la braise dans la cuisine. « On mangeait toujours du pollo brasa quand on sortait en famille, avec le 2 litres d’Inca Cola sur la table, et tout le monde partageait tout », raconte Pablo. Les assiettes de Bertha’s (du quart de cuisse au poulet entier) s’accompagnent de frites de manioc et de salade de chou.

Le poulet – tendre à souhait – se décline également en sandwich, salade repas, soupe aux légumes et bol composé (quinoa, patates douces), qu’on accompagne donc d’un Inca Cola, la boisson gazeuse nationale au Pérou. Les sauces et mayonnaises sont gourmandes et faites maison, comme à Provisions. Les assaisonnements, travaillés avec du rocoto, un piment traditionnel péruvien, sont proposés en trois niveaux de piquant, pour s’adapter aux palais plus sensibles.

Compléter l’offre de Provisions

La déco intérieure, composée entre autres de murs aux teintes vives, de figurines de poulet et de cierges de toutes les couleurs, rappelle les origines du propriétaire et les stands qu’on trouve sur les marchés. Sur le comptoir, des friandises péruviennes (maiz morado, jujubes Bubbaloo) font de l’œil aux clients. Une ouverture dans un des murs permet d’accéder au local de Provisions ; les deux adresses sont en effet gérées par la même équipe.

Installée dans un petit espace, la rôtisserie ne compte pas de place assise à l’intérieur et propose uniquement des plats à emporter. Une petite terrasse est cependant installée à l’avant, et il est également possible de manger sur celle de Provisions si l’on demande gentiment. Bertha’s vient ainsi compléter l’offre du groupe, qui s’étend désormais sur tout un coin de rue outremontais.

Ce petit comptoir à l’ambiance décontractée répond aussi à une demande des habitués venus des bureaux et magasins alentours, qui ne peuvent pas se permettre de venir dîner à Provisions cinq jours par semaine. Les plats de Bertha’s tournent ainsi autour de 15$. L’objectif : être « une option de pick-up facile pour les gens du quartier » – et d’ailleurs aussi, semble-t-il, alors que les commandes proviennent des quatre coins de la ville.

Le nouvel établissement mise sur le poulet comme plat emblématique afin d’être plus accessible au niveau des prix avec une protéine moins chère, alors que la boucherie et le restaurant adjacents vendent surtout du bœuf. Alors que de nombreuses récentes adresses se consacrent au poulet frit, Bertha’s a voulu aller dans une autre direction avec son poulet à la braise qui sent bon la nostalgie. Un autre style que Provisions, donc, mais tout aussi goûteux.


Photographié par Alison Slattery





Du magazine