Ambre. : un des secrets les mieux gardés de Québec

Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre. Ambre.
  • Ambre.

  • 4292 Rue Saint-Félix Québec G1Y 1X5
    (581) 982-4067
  • Lundi: Fermé
    Mardi: Fermé
    Mercredi: 5:30 – 11:00 PM
    Jeudi: 5:30 – 11:00 PM
    Vendredi: 5:30 PM – 12:00 AM
    Samedi: 5:30 PM – 12:00 AM
    Dimanche: 5:30 – 11:00 PM
    • Propriétaire(s) Étienne Nadeau, Sandrine Grenon
    • Chef(s) Étienne Nadeau
    • Date d’ouverture 2022
    • Offre un menu dégustation
    • Accepte mastercard, visa, cash, debit
    • 55 Places assises
    • Accepte les groupes
    • Offre une salle privée
  • Restaurant

Dans le Vieux-Cap-Rouge, à l’ombre du tracel, se cache l’un des secrets les mieux gardés de Québec: un charmant bistro bar du nom de Ambre.

Installé à la fin de l’été 2022 dans une demeure ancestrale de la rue Saint-Félix, tout près de la promenade de la plage Jacques-Cartier, Ambre. (avec un point, oui) est le projet d’un jeune couple: le chef Étienne Nadeau et sa compagne Sandrine Grenon. Les deux tourtereaux possédaient déjà deux camions de bouffe de rue, Vagabon Cuisine mobile et El Gordito Taco Truck, mais rêvaient depuis longtemps d’avoir un restaurant.

«On a lancé les food trucks dans le but d’éventuellement ouvrir un resto. Finalement, on a fait ça presque 10 ans», raconte Étienne.

Pourquoi s’être installés aussi loin du centre-ville? «On avait beaucoup de contraintes avec nos deux camions. Ça prenait un stationnement, avec de l’espace pour entreposer les boîtes en carton, et on voulait un endroit avec du cachet. Ça limitait les possibilités», confie le chef. La maison de la rue Saint-Félix, qui a abrité auparavant une demeure, une briquerie, puis un restaurant, répondait à tous ces critères. C’est d’ailleurs la teinte jaune du revêtement du bâtiment qui a inspiré le nom Ambre.

Fun dining

Quand on lui demande de nous décrire son approche, le chef évoque l’idée de « fun dining », expression popularisée entre autres par le restaurant Mon Lapin, à Montréal. «On veut que les gens qui viennent chez nous aient du plaisir à table, qu’ils passent un bon moment», explique-t-il. Pas tout à fait gastro, pas tout à fait bistro (on pourrait parler de bistronomie, à défaut d’un meilleur terme); des plats soignés et inventifs, une jolie carte de vins et de cocktails, dans une ambiance relaxe et festive, voilà un bon résumé de l’expérience chez Ambre.

Lorsqu’on y entre pour la première fois, on se croirait davantage dans une taverne que dans un grand restaurant. Néons colorés, planches de skate et vinyles accrochés aux murs, du rock et du hip hop dans les hauts-parleurs; on est loin des nappes blanches et des lustres en cristal du Champlain. Mais lorsque les plats sortent de la cuisine et atterrissent sur notre table, on se rappelle vite que l’habit ne fait pas le moine.

«On voulait créer un clash. On veut que vous soyez déstabilisés. On fait jouer du hip hop, mais on mange bien», poursuit le chef, qui travaille très fort avec son équipe en cuisine pour créer des plats surprenants et savoureux, sans trop se donner de contraintes. «C’est des plats à partager, avec des ingrédients locaux. On travaille avec les produits de saison. Si ça nous tente de faire des choses plus asiatiques ou italiennes, on va le faire, selon notre feeling, selon ce qu’on a envie de faire dans le moment.»

Ventrèche de thon, radis, mayo wasabi et sauce niponne; pétoncles des Îles avec choux-fleurs, sauce vin blanc et huile aux herbes; gnocchi au confit de canard du Lac-Brome et pleurote; tomates ancestrales, stracciatella maison et pistaches; ravioli à l’oeuf au beurre et sauge; puis, au dessert, une fine tartelette meringuée aux fraises (de l’Île-d’Orléans, évidemment); voici quelques-unes des délicieuses créations que nous avons eu la chance de goûter lors de notre visite.

Le plaisir se poursuit dans le verre, avec une jolie sélection de vins majoritairement nature, dont plusieurs du Québec. C’est Étienne et Sandrine qui montent la carte, avec une préférence pour des artisans à échelle humaine. Points boni s’ils ont l’occasion de les rencontrer personnellement! C’est aussi Étienne qui a élaboré la carte de cocktails, presque entièrement composée d’alcools québécois: «J’ai passé un bon trois mois de recherche et développement, pour créer des sirop et des jus maison», précise ce dernier. Pour finir, les amateurs de houblon pourront choisir parmi quelques excellentes bières de la microbrasserie EXP Artisan Brasseur.

Pour toutes ces raisons, Ambre. se mérite une place sur notre liste des meilleurs restos à Québec. Une très belle adresse à découvrir!


Photographié par Mikael Lebleu





Du magazine