Ambiance : Festive

Entrée : 6 à 9$

Plat : 14 à 24$
Dessert : 3,50 à 8$
Cocktail : 10 à 18$

_

Au cours de l’été 2017, un petit restaurant nommé Kwizinn s’installe sur la Plaza St-Hubert. Aujourd’hui, l’adresse s’impose comme une des meilleures tables caribéennes en ville.

Kwizinn, c’est cuisine en haïtien. Les deux propriétaires, Michael Lafaille et Claudia Fiorilli, nous expliquent que le n qui s’ajoute au nom du restaurant signifie natif. Une marque qui témoigne de l’authenticité de la cuisine que sert le restaurant. C’est justement dans l’optique de faire découvrir la cuisine de son Haïti natal que Michael a lancé le projet Kwizinn. L’objectif n’était pas d’ouvrir un comptoir de style marché ou cuisine de rue, mais bien de proposer un véritable restant où il est possible de s’asseoir et de déguster le meilleur de ce que les Caraïbes ont à offrir culinairement parlant.

Le restaurant Kwizinn, c’est avant tout une affaire de famille. Or, les cuisines sont aussi gérées dans cet esprit. Le chef Michael note que toute son équipe met la main à la pâte dans l’élaboration du menu. Ce dernier est composé de recettes s’inspirant des recettes familiales. Pour découvrir l’étendue de la richesse de la cuisine haïtienne, la maison offre un plateau de dégustation : un délicieux – et volumineux – plat à partager qui permet de goûter un peu de tout. Dès que les assiettes sont vides, on n’a qu’une envie, celle de revenir pour cette fois-ci commander une portion entière de notre coup de cœur dans ce plateau : que ce soit le burger où des bananes plantains renouvellent le pain ou le plat de griot, du porc délicieusement frit. Pour dessert, la gourmandise est de mise alors les beignes aux bananes plantains de Kwizinn se retrouvent, sans aucun hasard, sur notre liste des meilleurs beignes en ville.

Plus qu’un simple restaurant, Kwizinn est aussi un festif rhum-bar haïtien. Une dizaine de cocktails sont offerts, à base principalement de rhum Barbancourt. Pour une expérience complète, on demande le cocktail bon bagay – créole pour « la bonne chose », en français – et on laisse carte blanche au barman qui s’inspire de nos préférences personnelles. Une dizaine de dollars, c’est peu cher payé pour une immersion liquide dans la chaleur des Caraïbes. De plus, les samedis soir, le restaurant branche ses haut-parleurs et ouvre ses portes à des DJ. Michael nous raconte fièrement que Wyclef Jean – chanteur, rappeur et presque candidat à la présidence haïtienne – s’est produit à l’ouverture du restaurant.

Tout cela se déroule dans un petit local de 35 places, tout en long, établi sur la Plaza Saint Hubert où fraîcheur et simplicité sont au rendez-vous. L’été, une sympathique terrasse de 15 places est installée devant le restaurant. L’ambiance décontractée est agréablement complétée par quelques touches du décor qui rappellent la chaleur des Caraïbes. De plus, les murs abritent quelques œuvres provenant d’artistes haïtiens – à vendre, en cas de coup de foudre.

Sur la Plaza Saint Hubert, le Kwizinn est une belle porte d’entrée vers les délicieuses et réconfortantes saveurs de la cuisine haïtienne.

À table !

© Photos Kwizinn


kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn kwizinn
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: