• 2 j’aime

La Florida : nouvelle buvette coup de cœur à Laval

La Florida - Décor La Florida - Cocktails et menu La Florida - Cocktails La Florida - Cocktails La Florida - Cocktails La Florida - Décor La Florida - Décor La Florida - Menu La Florida - Menu La Florida - Menu La Florida - Menu La Florida - Menu La Florida - Menu La Florida - Menu La Florida - Propriétaires
  • La Florida

  • 241 Boulevard Curé-Labelle Laval H7L 2Z9
  • Lundi: Fermé
    Mardi: Fermé
    Mercredi: 6:00 PM – 1:30 AM
    Jeudi: 6:00 PM – 1:30 AM
    Vendredi: 6:00 PM – 1:30 AM
    Samedi: 6:00 PM – 1:30 AM
    Dimanche: Fermé
    • Propriétaire(s) Étienne Gratton Bourret, Simon Boudreault, Anthony Filiatrault, Pascal Lefrançois
    • Chef(s) Anthony Filiatrault
    • Date d’ouverture 2023
    • Accepte mastercard, visa, cash, debit
    • 50 Places assises
    • Est accessible
  • Restaurant Bar à vin Bar à cocktail

La joyeuse bande derrière l’incontournable Oregon bar à vin rapplique avec une deuxième adresse qui promet déjà d’être un autre de nos coups de cœur à Laval: La Florida.

Cette nouvelle buvette vient s’installer à quelques pas à peine de son cousin, dans la même rangée de commerces sur le boulevard du Curé-Labelle, à Sainte-Rose. «Oregon existe depuis 6 ans à Ste-Rose. La formule est très winner pour la clientèle lavalloise», nous raconte Étienne Gratton Bourret, copropriétaire des deux établissements. «Oregon ferme à minuit, on a pensé faire un projet où les gens peuvent aller finir la soirée.»

Les quatre associées derrière le projet (Étienne et ses partenaires Simon Boudreault, Anthony Filiatrault et Pascal Lefrançois) ont chois le nom Le Florida pour faire écho à Oregon, mais aussi pour faire un clin d’oeil au célèbre film québécois mettant en vedette Rémy Girard et Marie-Josée Croze (et son fameux bikini). Mais rien à voir ici avec l’hôtel pour snowbirds et les chemises hawaïennes de la famille Lespérance: le décor signé par le studio Barbeau Desrosiers et l’architecte Jean-Benoit Trudelle se veut plutôt moderne, épuré et minimaliste. Le grand bar central, sobrement éclairé par des luminaires en verre soufflé dessinés par Verre d’Onge, peut asseoir 28 personnes. Les banquettes avec tables basses ajoutent une vingtaine de places en plus. Les teintes dominantes de bleu et d’orangé, qu’on retrouve aussi dans les projections derrière le bar, rappellent un coucher de soleil à Miami.

«On est sérieux dans ce qu’on offre, mais pas trop dans l’ambiance, avec un petit côté kitsch», lance le copropriétaire. On peut d’ailleurs compter sur un système de son dernier cri et des rythmes Italo disco pour faire lever le party.

Un menu «très snack»

Avis aux gros appétits, le menu de La Florida n’est pas très copieux: on y vient surtout pour boire un verre et grignoter, mais vous trouverez tout de même quelques plats très amusants à vous mettre sous la dent. Le chef-copropriétaire Anthony Filiatrault et ses amis du Oregon on composé un menu de style «snack», avec une dizaine de petits plats. Notons les sliders au poulet frit avec de l’authentique sauce Dic Ann’s, le «chip & dip» avec des croustilles Miett, qui sont fabriquées à Mirabel, ou encore la toast burrata avec zaalouk (un caviar d’aubergine et de tomate d’origine marocaine) et basilic.

Derrière le bar, l’équipe s’amuse aussi avec des créations «sobres mais bien travaillées», nous dit Étienne. «Ce qu’on offre comme produits et comme qualité de cocktails, il n’y a vraiment rien qui ressemble à ça dans le coin. Tout est fait maison avec des produits frais», précise-t-il. La carte propose huit cocktails signature, dont plusieurs classiques avec un côté nostalgique bien assumé, comme le appletini et les jello shots au kir royal, de jolis clins d’oeil aux années 1990.

La carte des vins compte une cinquantaine de références dans la même lignée que celle du Oregon: vins naturels, faciles à boire, champagnes de vignerons, avec un peu de local – du genre Les Pervenches et Pinard & Filles – quand ils peuvent mettre la main dessus.

Bref, un très bel endroit pour débuter ou pour finir la soirée en bonne compagnie.

Santé!


Photographié par Alison Slattery





On en parle dans

Du magazine