• 1 j’aime

Cerise: charmant et délicieux petit resto de quartier

Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette Cerise Café-Buvette

Dans le quartier Ahuntsic, Cerise est un nouvel ajout au répertoire culinaire de la rue Fleury Est. C’est aussi l’exemple parfait du «petit-resto-de-quartier-que-tout-le-monde-aime-beaucoup». Au coin des rues Fleury Ouest et Meunier, juste en face du parc Tolhurst, Cerise offre un lieu de rencontre idéal à toutes celles et tous ceux qui aiment bien manger et boire à l’avenant.

Les propriétaires de la maison, Maude Théroux-Séguin et Robert Herrera, sont bien connus dans le quartier car ils ont ouvert il y a une dizaine d’années le restaurant Les Cavistes dont la réputation n’est plus à faire.

Pour créer Cerise, ils ont entrepris dans un premier temps de refaire de A à Z l’intérieur de ce petit local. Le résultat est vraiment réussi avec ce décor moderne et chaleureux, sièges confortables et élégantes tables en marbre. Le service est impeccable et ajoute au plaisir de manger ici.

Frits, cuits, frais, crus

Le menu de Cerise est assez complet pour satisfaire des envies de la clientèle gourmande tout en permettant au chef et à sa collègue en cuisine de s’exprimer. Du lundi au vendredi dès 17 heures, on peut choisir diverses assiettes entre «frits», «cuits», «frais» ou «crus». La maison propose également des menus de trois services avec accords de vins judicieux.

Dans «frits», la première offre de Cerise, trois choix : une bolinette de choux de Bruxelles frits accompagnés d’un subtil caramel de sauce nuoc nam ; des rondelles d’oignons habillées d’une friture très légère et servies avec un petit pot de crème de brie à la truffe ainsi qu’une intrigante confiture de bacon et enfin — clou du repas — un œuf mollet frit, sur velouté de pois verts, couronné de deux fines tranches d’esturgeon fumé à chaud.

Dans «cuits», vous apprécierez sans doute ce petit filet de truite meunière, purée de pommes de terre douces, sauce au yaourt de brebis et curcuma, salsa de clémentines et de filiformes chips de panais ou cette assiette de raviolis maison farcis de courge accompagnés de beurre de sauge et d’éclats de châtaignes.

Les liens de famille de Cerise avec Les Cavistes permettent de disposer ici d’une carte des vins assez généreuse et bien montée. Dès que les beaux jours sont là, une petite terrasse douillette vous accueille à l’arrière du restaurant pour profiter des bonnes assiettes de Cerise au grand air.


Photographié par Mikael Lebleu et Cerise Café-Buvette





Du magazine