Boxermans : le charmant bistro de la rue Van Horne

Mis à jour le 20 juillet 2020   |   Publié le 11 juillet 2017   |   1428 partages

Boxermans est un superbe petit bistro qui a ouvert ses portes à la fin du mois de juin 2017, sur l’avenue Van Horne. Après deux semaines de fermeture en août 2018, l’établissement a réouvert ses portes en force avec un nouveau concept de resto de soir ainsi qu’avec l’arrivée de son nouveau chef, Grégoire Routy.

Les trois entrepreneurs Jade Fortin, Eric Berlin et Grégoire Routy forment la jeune et dynamique équipe derrière le restaurant Boxermans. « Au tout départ, on voulait devenir un petit bistro de quartier, qui soit accessible à tout le monde, à toute heure de la journée. Maintenant, notre concept a évolué et on met tout l’accent sur les soirées avec notre nouveau menu et notre nouvelle carte des vins. »

L’espace de Boxermans a effectivement beaucoup de cachet. Le local, d’une quarantaine de places assises, a été brillamment pensé par notre ami Kyle Adams Goforth. Ouverte, la salle est en trois temps : un bar arrondi, une longue table basse commune et une grande banquette de velours. Le résultat est élégant, épuré et chic, mais reste chaleureux et confortable. Le bistro offre en plus une terrasse d’une trentaine de places à l’arrière avec une vue industrielle unique. C’est une adresse parfaite pour un souper de filles !

Boxermans est le nom de famille de la grand-mère d’Eric. Son grand-père avait un dépanneur qui s’appelait Boxermans et il trouvait intéressante l’idée de rendre hommage au passé de sa famille. Pourquoi Outremont, et pourquoi l’avenue Van Horne ? « On habite le quartier et quand on voulait prendre une bouchée, on n’avait pas vraiment d’endroit où aller qui soit bon et pas cher. On a pris une chance sur les prochaines années, mais on trouve qu’il y a vraiment un beau potentiel avec le quartier. »

Fraîchement arrivé au sein de l’équipe, Grégoire est la nouvelle tête créative derrière le menu évolutif de l’endroit. Sa cuisine s’inspire des divers voyages qu’il a effectués au cours des dernières années pour proposer des plats francs, savoureux et frais. Boxermans offre ainsi de petites assiettes délicates à partager, mettant en valeur les légumes du marché. À l’heure actuelle, on retrouve entre autres sur le menu les choux de Bruxelles, beurre nantais, tobiko; l’esturgeon fumé avec pomme de terre et sucrine ainsi que le tartare de bœuf avec poivre et champignon. Tout est franchement délicieux ! On peut également commander quelques à-côtés de charcuteries, de fromages, huîtres ou de pain et beurre fumé.

Au niveau de la carte des vins, c’est Jade et Morgane Muszynski qui l’ont élaborée et il y a de belles trouvailles ! Des bouteilles de blancs, bulles, rosés et rouges allant de 35 à 193 $ qui mettent de l’avant des petits producteurs intéressants. Boxermans offre aussi une dizaine de cocktails, digestifs et apéritifs pensés par Jade et Éric, ainsi que des options de bières artisanales et de cidres.

« Le fait qu’on soit fermés le jour, ça permet maintenant de mettre toute notre énergie sur notre offre du soir. Avec cette réouverture, on propose un concept revisité avec des plats plus travaillés et plus raffinés grâce à l’arrivée de Grégoire. On est super enthousiastes face à cette évolution qui fait du Boxermans un bistro de soirée, avec bonne bouffe et bons vins. »

On (re)découvre le Boxermans pour son superbe espace chaleureux, pour son menu à la fois raffiné et accessible, ainsi que pour sa belle carte des vins ! Une adresse coup de cœur. À noter, l’adresse fait maintenant partie des restaurants les plus romantiques et des coups de coeur de Katherine Levac !

© Photos Alison Slattery — Instagram

Le contenu de cette page doit être mis à jour