Patrice Plante, alias Monsieur Cocktail : mixologue, philanthrope

Présenté par

Depuis qu’il a quitté son emploi de fonctionnaire pour se lancer dans la mixologie, Patrice Plante, alias Monsieur Cocktail, n’a pas eu le temps de s’ennuyer ! En plus de ses aventures en restauration et de son rôle d’ambassadeur de l’Érable du Québec, Patrice possède aujourd’hui sa propre compagnie dont le but est de rendre la mixologie accessible à tout le monde. Le succès de Patrice Plante repose non seulement sur la qualité des produits que lui et son équipe proposent au public, mais aussi sur la passion qu’il entretient pour son métier. C’est d’ailleurs cette passion qui a permis à Monsieur Cocktail de passer à travers la dernière année : « Au début de la pandémie, notre chiffre d’affaires a chuté de manière dramatique, mais on s’est adaptés très vite. On a intégré la plateforme Shopify à notre modèle d’affaires, on a refait nos recettes, on a remodelé notre contenu pour que tout le monde soit capable de faire des recettes adaptées à sa situation ». Patrice a su adopter rapidement de nouvelles manières de rejoindre les gens. Il a notamment fait des « live » quotidiens pour suggérer des activités et des recettes de cocktails aux gens. Ensuite, Monsieur Cocktail s’est mis à offrir des ateliers virtuels interactifs. « On a adapté nos produits au contenu virtuel ». L’entrée en marché des produits prêts-à-boire de Monsieur Cocktail a également coïncidé avec l’enthousiasme renouvelé pour l’achat local engendré par la crise.

Ce n’est pas par hasard que Patrice est ambassadeur de l’Érable du Québec. En effet, les produits de l’érable sont utilisés dans plusieurs sirops Monsieur Cocktail, comme le tout récent sirop de barbe à papa à l’érable. L’amour de Patrice pour l’érable ne date pas d’hier : « J’ai commencé à utiliser le sirop d’érable à mes débuts à L’Atelier, à Québec. J’adore les notes végétales, parfois citronnées de l’érable. On peut le faire vieillir ou aller chercher un sirop plus foncé pour son amertume. Il a beaucoup de personnalité et on peut l’utiliser de diverses façons. J’aimais faire des cocktails exotiques comme des margaritas ou des caïpirinhas en utilisant un produit bien de chez nous. L’érable m’a permis d’actualiser les cocktails à une époque où c’était moins à la mode. Les gens connaissent le sirop d’érable, donc ils sont prêts à essayer des produits qui en contiennent ».

Si l’érable ne s’accorde pas nécessairement avec tous les alcools, Patrice Plante recommande son utilisation avec des alcools ambrés comme le rhum, le whisky et le brandy. En cette saison des sucres, on a demandé au mixologue quel genre de cocktail accompagnerait bien un repas de cabane à sucre. Il recommande de se tourner vers un caïpirinha à l’érable ou un piña colada à l’érable, deux cocktails tirant sur l’acidité, afin de casser le sucre du repas. « Il ne faut pas trop surcharger. C’est le temps de la légèreté et de l’exotisme ».

Si l’entreprise de Patrice Plante est si populaire, c’est parce que Monsieur Cocktail se fait un point d’honneur d’offrir des recettes et des produits qui sont accessibles à tout le monde, peu importe son mode de vie. Toutes les recettes de Monsieur Cocktail sont disponibles en quatre versions : simple et rapide, classique, faible en sucre et sans alcool. Les efforts déployés par Patrice pour rendre l’art du cocktail accessible à tous semblent porter fruit, à en juger par la solide réputation qu’il a acquise grâce au caractère unique et personnalisé de son offre. « J’ai été végétarien dans le passé, maintenant je suis plutôt pescarien, mais j’ai toujours été ahuri par le jugement envers les gens qui n’ont pas un mode de vie standard. Souvent, il n’y a pas de considération pour ces gens. Mon approche du cocktail, c’est une façon de dire : peu importe ton mode de vie, tu peux te faire un dry martini, un martini sans sucre. Pas quelque chose qui va le remplacer et être différent, mais un vrai martini. On va te fournir une recette qui fait du sens ».

Outre son désir de démocratiser la mixologie, Patrice Plante souhaite également démocratiser le bien-être. Depuis la fondation de Monsieur Cocktail en 2015, l’entreprise choisit chaque année une fondation dont la cause lui tient à cœur et lui remet une partie de son chiffre d’affaires. Monsieur Cocktail a ainsi appuyé la Fondation Rêves d’enfants — pour laquelle l’entreprise a déjà amassé près de 80 000 $ — la fondation Fibrose kystique Canada et la Fondation du CHU. Patrice Plante souligne l’importance de pouvoir rêver et son désir de soutenir des fondations qui rendent le rêve possible. « Quand tu es malade, c’est difficile de pouvoir rêver. Pour moi, c’est important de permettre à tout le monde d’avoir des rêves et de pouvoir les réaliser ». Pour le mixologue, le don n’est donc pas une option.

Pour résumer sa mentalité, Patrice Plante évoque la fameuse citation d’oncle Ben dans Spiderman : à grands pouvoirs correspondent grandes responsabilités. « Chaque compagnie devrait redonner au moins 1 % de son chiffre d’affaires à des fondations qui lui tiennent à cœur. Pas 1 % de ses profits, 1 % de son chiffre d’affaires. Ça devrait aller de soi. Nous, on redonne à peu près 2 %. Quand on a la chance d’avoir une entreprise, on a la chance d’avoir accès à des clients qui nous font confiance. On a besoin de la communauté pour avoir du succès, alors c’est important de redonner à la communauté nous aussi ». Avec une aussi belle approche, on se réjouit de voir Monsieur Cocktail fleurir. Une entreprise d’ici qui est bien ancrée dans sa communauté et qui donne autant qu’elle reçoit.

De nouveaux projets pointent à l’horizon et Patrice n’a pas fini de nous surprendre. Il semble qu’il faut s’attendre à une grande annonce de Monsieur Cocktail en juin 2021. Gardez l’œil ouvert ! D’ici là, profitez du temps des sucres pour essayer les recettes de Patrice Plante contenant des produits de l’érable ou visitez le site internet de Monsieur Cocktail pour découvrir ses produits et préparer de délicieux cocktails à la maison.


Photographié par Érable du Québec

Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».