• 1 j’aime

Nili: restaurant d’inspiration marocaine dans le Mile-End

Nili, ce petit restaurant de quartier qui nous donne envie de troquer les plats traditionnels des grand-mères marocaines pour ces confections inspirées par la cuisine française. 

Michael Levy qui a grandi à Montréal décide, après avoir terminé ses études à l’école de cuisine, de partir s’installer à New York. Il y travaille durant cinq ans au restaurant de son oncle qui a grandement inspiré ses plats. «Les cinq ans que j’y ai passés ont été les plus belles années de ma vie, j’ai presque tout appris là-bas», nous raconte-t-il. En revenant à Montréal, il rassemble ses économies afin d’ouvrir Banh Mi Banh Yiu, un comptoir qui propose des banh mi revisités ainsi que d’autres plats à emporter d’inspiration vietnamienne. Sept ans après avoir ouvert son premier restaurant, il a voulu trouver un moyen de vraiment recevoir les gens chez lui. Alors, dès que le local d’à côté s’est libéré, il a saisi l’occasion de mettre son projet à exécution. De là, naît Nili, nommé en hommage à sa maman, Nilly. 

«Je voulais offrir une cuisine simple que j’aime manger. On n’est pas dans le haut de gamme ici, mais dans la convivialité», nous explique le propriétaire. Effectivement, au Nili, on découvre des plats simples qui rappellent le Maroc et un peu la France, travaillés à la manière de Michael, sans prétention. Nous avons particulièrement apprécié le houmous au concombre et à la menthe ainsi que les boulettes de merlan. En dessert, vous devez définitivement goûter à la tarte aux bananes caramélisées ou encore au pudding croissant au chocolat. La carte des cocktails met de l’avant des classiques un peu revisités avec des sirops et infusions faits maison. 

L’ambiance du Nili est intime, éclectique, feutrée et presque romantique avec son éclairage dans les tons de rouge et ses longues banquettes qui invitent à se poser et profiter d’un long repas à deux, ou en petit groupe. 

Michael nous a fait vivre une expérience comme à la maison. Nous vous recommandons vivement une visite au bar où vous pourrez le voir à l’œuvre, échanger avec lui et ressentir ce que nous avons ressenti: une candeur et une bonté rafraîchissantes. Merci Mikey!








Du magazine