• 5 j’aime

La Midinette : La troisième sœur Monna

La Midinette La Midinette La Midinette La Midinette La Midinette - Catherine Monna La Midinette La Midinette La Midinette - Viennoiseries La Midinette - Boulangerie La Midinette - Poulet de Cornouailles La Midinette - Menu apéro La Midinette - Accras de morue La Midinette - Soda maison La Midinette - Aire de pique-nique La Midinette - Extérieur La Midinette - Extérieur

«Le mot “midinette” fait référence à une jeune fille frivole, sentimentale et naïve. C’est aussi un hommage au Sud de la France, surnommé le Midi, où il est culturellement obligatoire de prendre son temps et de déguster l’apéro en bonne compagnie. Finalement, la Midinette est la continuation de ce qu’on a créé à La Monnaguette, une toute nouvelle offre qui nous représente sur un autre plan et une autre berge de cette île que nous chérissons tant. Bref, La Midinette est la troisième sœur Monna. Elle se cachait ici, sans qu’on le sache, depuis plusieurs années.» — Entrevue avec Anne Monna.

De presbytère à temple de la boulange

Si vous planifiez une excursion ou des vacances sur l’île d’Orléans, il est impératif que vous vous arrêtiez à la Midinette. Nouveau projet des sœurs Catherine et Anne Monna (les «filles» de Cassis Monna & Filles), cette charmante boulangerie et buvette située dans un ancien presbytère reprend le flambeau de La Boulange, fermée depuis 2021.

«La Boulange, c’est nos souvenirs d’enfance, raconte Anne. Dès que nous avions un congé, nous nous y rendions en famille afin de déguster l’une de leurs délectables pâtisseries. Quand nous avons appris qu’il y avait possibilité d’y ouvrir quelque chose, nous avons sauté sur l’occasion.»

Les mêmes pâtisseries et viennoiseries

«Il était très important pour nous de garder l’âme de La Boulange tout en y apportant notre touche personnelle, poursuit Anne Monna. Ainsi, nous avons réengagé Marie-Josée Labranche à titre de responsable qualité de la boulangerie. Elle a été à la barre de La Boulange pendant plus de 15 ans», nous précise-t-elle.

Les habitués ne seront alors pas déstabilisés quand ils entreront pour la première fois à la Midinette, où ils retrouveront les mêmes plaisirs olfactifs et gustatifs associés à leurs souvenirs d’antan. Dans le même ordre d’idées, elles ont préservé l’esprit du local de la Boulange en y ajoutant une touche plus colorée et moderne.

Une proposition bonifiée

Les sœurs Monna ont toujours déploré le fait que La Boulange n’offrait pas de «formule apéritif» – c’est après tout leur moment préféré de la journée!

«La Midinette est beaucoup plus qu’une boulangerie. C’est un restaurant où on peut venir manger de petits plats en prenant l’apéro, tout comme on peut venir s’y attabler pour un repas complet. Nous offrons la possibilité à notre clientèle de manger à l’intérieur, de prendre leur repas et du vin pour emporter ou de profiter de notre magnifique terrasse avec vue sur le fleuve », assure Anne Monna. Signé par le chef exécutif Martin Pronovost, le menu transpire la convivialité: pizzas, acras de morue, salades, caponata, fromage frais… à partager, bien évidemment!

La Midinette se veut aussi caviste. Vous y trouverez une belle sélection de bouteilles de vin, toutes issues d’importation privée, que vous pourrez déguster à la quille ou au verre.

Sirops Maison

La Midinette offre aussi une variété de sirops maison que vous pourrez déguster en soda, en spritz ou en cône glacé – passion-pêche, citron-lavande et piña colada, pour n’en nommer que quelques-uns.

La Midinette est une continuité logique de l’établissement qui la précédait. Tenue par des amoureuses de l’Île d’Orléans et de la restauration, cet arrêt est un incontournable de la région, qui fait d’ailleurs partie de nos adresses coup de coeur sur l’île d’Orléans.

Prenez le temps de vivre le moment présent, l’histoire d’un instant, à la Midinette !


Photographié par Mikael Lebleu





On en parle dans

Du magazine

On savoure la Montérégie avec Marie-Eve Janvier

Après avoir fait escale au Bas-Saint-Laurent avec Rémi-Pierre Paquin, la tournée Mangeons local de l’Union des producteurs agricoles met le cap sur la Montérégie avec nulle autre que Marie-Eve Janvier à bord ! La chanteuse et animatrice qui avait eu droit à un Parcours gourmand à Montréal et Laval l’an dernier, était ravie de visiter cette région dont elle est native, fertile traversée par la rivière Richelieu pour aller à la rencontre de ses producteurs.

Présenté par