Ambiance : Calme

Sandwiches : 7 à 7,50$

Salades : 5$
Biscuits : 1,50$
Breuvages : 1$ à 1,50$

_

Ouvert depuis le 22 janvier dernier, le 22 mai sert en toute simplicité de délicieux sandwichs pour apporter faits maison!

Il y a quelques années, Rosalie Bergeron est retournée aux études pour apprendre le métier de boulangère. Après avoir travaillé dans une meunerie puis dans une boulangerie artisanale à Vaudreuil, l’envie de se rapprocher de son quartier et d’avoir un contact avec les gens l’a menée à ce nouveau projet qu’est le 22 mai. « Le concept de l’établissement s’est dessiné spontanément à travers le processus de location du local, auparavant occupé par un barbier depuis 75 ans. J’avais envie de créer quelque chose de réconfortant, de simple, sans aucune prétention, qui rappelle la maison et qui est surtout accessible à tous!», explique-t-elle. Pour son commerce, Rosalie souhaitait un nom personnalisé, ouvert et un peu mystérieux, question de piquer la curiosité des gens du coin; c’est pourquoi elle a choisi de le nommer 22 mai, soit sa date de naissance.

En entrant dans l’établissement, on constate rapidement la mentalité du commerce avec l’accueil chaleureux de Rosalie aux fourneaux. Avec simplicité et sans prétention, on nous sert ici deux types de sandwichs réconfortants conçus pour plaire à tous : l’un au jambon, l’autre au végé-pâté. « J’adore les places à produit unique, comme celles de smoked meat ou de bagels. C’est ça qui m’inspire beaucoup comme entreprise. J’avais envie d’utiliser des produits universels ; je fais du végé-pâté depuis plusieurs années et je voulais lui redonner une belle image dans la tête des gens ! Tandis que du jambon, c’est comme du beurre de peanut ; tu peux en manger tous les jours ! (rires) ».

Et pourquoi opter pour le pain ciabatta ? « Le ciabatta, c’est comme une baguette mais plus soft et avec un goût similaire; j’avais envie de retravailler un pain moins aimé et moins connu par les gens! Je voulais servir un pain frais qui goûte vraiment bon », dit-elle. En plus de produire ses ciabattas pour son propre commerce, Rosalie fournit également ses pains aux restaurants de Marie-Fleur St-Pierre : Tapeo et Mesón.

Autre que ses délicieux sandwichs, on a également la possibilité d’acheter sur place les pains fraîchement préparés par Rosalie, ainsi que ses biscuits maison, sa salade du jour et des breuvages. Au fil du temps, quelques nouveautés et surprises pourront s’ajouter au menu, mais les sandwichs basic resteront.

Et que préfère Rosalie de son commerce? « Ce que j’aime le plus, c’est de rencontrer des gens, être près d’eux, de faire moi-même de la nourriture réconfortante qu’ils aiment et qu’ils me voient faire le pain à travers la fenêtre. J’aime aussi beaucoup la couleur de mon commerce ; le fait que tout soit fraîchement fait maison et que tout goûte maison, que ce soit fabriqué en petite quantité limitée. Il y a quelque chose de fort dans le partage de la bouffe avec les gens : quand les gens rentrent ici, j’ai envie qu’ils sentent qu’ils entrent chez moi! ».

© Photos Alison Slattery — Instagram


22 mai comptoir lunchs sandwichs villeray 22 mai comptoir-lunch Villeray Montréal 22 mai comptoir-lunch Villeray Montréal 22 mai comptoir-lunch Villeray Montréal 22 mai comptoir-lunch Villeray Montréal 22 mai comptoir-lunch Villeray Montréal 22 mai comptoir-lunch Villeray Montréal
Partagez

Article suivant

Et aussi …