Chargement

Mère et cheffe-propriétaire : cinq questions à Raegan Steinberg

Publié le 4 mai 2021
Raegan Steinberg

Cinq questions à Raegan Steinberg, cheffe-propriétaire du Arthurs Nosh Bar

Comme vous le savez sûrement déjà, Tastet s’intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à l’univers de la restauration. On adore découvrir les meilleures adresses où bien boire et bien manger. Tout le monde apprécie de bons produits servis dans un beau décor. Toutefois, ce qui nous procure le plus de plaisir dans la poursuite de notre mission, c’est d’aller à la rencontre des gens qui rendent possibles toutes ces expériences. Qu’il s’agisse de restaurateurs, de cheffes et de chefs, de personnalités connues ou de héros et héroïnes qui agissent dans l’ombre, on est toujours ravis d’en apprendre davantage sur les gens qui ont l’industrie de la restauration à cœur. Nos belles rencontres suscitent chez nous un enthousiasme que l’on a envie de partager avec nos lectrices et nos lecteurs. On vous invite donc à découvrir une personnalité coup de cœur de Tastet avec ces quelques questions-réponses ludiques.

Cette semaine, c’est Raegan Steinberg qui répond à nos questions ! Pour souligner la fête des mères, on a voulu poser quelques questions à une « supermom » de la restauration. Raegan et son conjoint Alexandre Cohen ont une fille de deux ans et demi et attendent l’arrivée imminente d’un autre enfant ! Raegan et Alexandre sont propriétaires du Arthurs Nosh Bar et Raegan se trouve également derrière le comptoir Dirty Greens du Cathcart. On admire sa capacité à gérer de manière exemplaire sa carrière de cheffe-propriétaire en même temps que son rôle de mère.

Voici donc les quelques questions que nous avons posées à Raegan Steinberg.

Quels sont tes restos préférés ?

J’adore Mon Lapin, et le Faros sur Fairmount aussi. Oh et Beba aussi !

Pour qui aimerais-tu le plus cuisiner ?

Oh God, ce serait pour mon père. C’est grâce à lui que je suis devenue cheffe, après son décès. C’est ma plus grande inspiration. Je lui ferais un roast beef avec des patates dauphinoises, c’était son repas favori.

Est-ce que le fait d’avoir un enfant a changé ta vie professionnelle ?

Pas vraiment, mais maintenant j’ai un enfant. Mes priorités ont changé. Ça change la manière dont tu gères ton emploi du temps. Et ça met aussi une certaine pression sur toi, parce que tu veux connaître du succès professionnel pour pouvoir supporter ta famille.

Est-ce que c’est important pour toi que ta fille développe l’amour de la cuisine ?

Oui ! Je pense que c’est très important. Moi et mon mari, on aime découvrir de nouvelles bonnes adresses et bien manger. C’est quelque chose que l’on va vouloir partager avec nos enfants. Et manger, c’est l’un des plus grands plaisirs de la vie !

Cuisines-tu beaucoup avec ta fille ?

Tout le temps ! Elle adore ça. Elle a deux ans et demi et elle sait faire des œufs brouillés. Elle aime beaucoup saler les aliments aussi ! Quand on cuisine, elle aime bien nous observer. Et elle adore le barbecue. Qui sait, peut-être qu’elle va faire grandir notre business et nous transformer en super usine à pancakes (rires). En autant qu’elle aime manger, c’est l’important !

En rafale

Pain ou pâtes ? Pain.
Fromage ou dessert ? Dessert.
Vin ou bière ? Vin.
Sucré ou salé ? Quand je suis enceinte, définitivement sucré. J’ai besoin d’au moins un treat par jour.

Merci à Raegan Steinberg d’avoir répondu à nos questions !

J’aimerais proposer une amélioration à cet article