Ambiance : Calme
_

Charmante petite adresse de la rue Notre-Dame-Ouest, le café Campanelli est un espace classique du quartier Saint-Henri où l’on boit de bons cafés et savoure de bons gâteaux.

Campanelli, c’est une affaire de famille. Tony Campanelli, précurseur dans le quartier (Bar de Courcelle et Adamo) et sa femme Sophie Hébert ont décidé d’ouvrir leur petit café, en 2010, en plein cœur du quartier Saint-Henri, alors que le quartier est à l’aube de sa popularité.

Le local est orné d’une panoplie de souvenirs, témoins de l’histoire du café et de la famille Campanelli. On peut d’ailleurs voir le portrait de Nicola Campanelli, père de Tony, affiché au mur et souriant aux clients du café. Nicola est aussi très souvent au café, à siroter un espresso à la fenêtre et à saluer les clients et passants. Campanelli a quelque chose de rassurant, de stable.

Le local d’un peu plus d’une vingtaine de places assises est tout en bois — Nicola ayant été ébéniste, c’est lui qui a pensé tout le bois du café. Derrière le comptoir, on aperçoit les machines à café ainsi que les baristas s’affairant à la préparation des cafés. L’endroit profite aussi d’une superbe lumière grâce à sa devanture en fenêtre ; la luminosité se prête bien au décor, qu’il fasse beau ou pluvieux, on se sent bien. Sans table, ni chaises, on boit son café au comptoir sur des tabourets ou debout ou on prend notre commande pour emporter.

Le café du Campanelli propose un café de la maison Barista, qui crée pour l’établissement son propre mélange de café. Il n’y en a pas deux comme le café du Campanelli. On y boit des espressos, lungos, machiattos, lattes, cappuccinos et biens d’autres, les cafés se situant entre 2,25 et 4 $. Le Campanelli offre aussi une carte de très bons desserts, gracieuseté de Sophie. On a un coup de cœur particulier pour l’excellent gâteau aux carottes, ainsi que pour sa tarte au citron, l’une des meilleures en ville selon nous! Côté viennoiserie, on mange ici des croissants et chocolatines provenant de la boulangerie Pétrin Fou. Campanelli offre une combinaison gagnante entre café et sucré.

« On apprend à connaître nos clients; on reconnait les habitués, on les connait par leur nom. On aime vraiment le quartier et la place qu’on y a prise. » Nous, on aime la familiarité du café Campanelli et son ambiance chaleureuse — on y croise tous les jours les propriétaires et des habitués — c’est très réconfortant.


© Photos Alison Slattery — Instagram

campanelli-cafe-st-henri-1 campanelli-cafe-st-henri-2 campanelli-cafe-st-henri-3 campanelli-cafe-st-henri-4 campanelli-cafe-st-henri-5 campanelli-cafe-st-henri-6 campanelli-cafe-st-henri-8 View More: http://cargocollective.pass.us/tastetjune2017 campanelli-cafe-st-henri-9 campanelli-cafe-st-henri-10
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: