Chargement

Deux propriétaires déterminés qui ont le cœur sur la main

Publié le 29 mars 2021
Deux propriétaires déterminés qui ont le cœur sur la main

À la rencontre des propriétaires du Canard Café

 « Une fois que tu auras rencontré mon mari, tu comprendras l’âme du café… », a mentionné Amélie, la copropriétaire de l’établissement.

Tout au long de l’entrevue, cela s’est effectivement confirmé ! Pierre, chef par amour de la cuisine et également copropriétaire, met tout son cœur et toute son âme dans ce joli café troisième vague qui fait partie intégrante de la vie de quartier d’Hochelaga.

Tout récemment, après un peu plus d’un an à la barre du café et pour mieux illustrer la personnalité et les goûts des propriétaires, ils ont rebaptisé leur café « Canard Café », anciennement connu sous le nom de « Hoche Café ».

Un début marqué par la pandémie

Pierre et Amélie sont devenus propriétaires du café en janvier 2020. Ils étaient loin de se douter de ce qui les attendait lorsqu’ils ont reçu les clefs du café… Huit semaines plus tard, la pandémie frappait de plein fouet Montréal et le monde de la restauration s’endormait pour une période indéterminée. « C’est drôle parce qu’on a acheté un café, mais on n’a presque jamais eu de clients assis dedans. Notre expérience s’est limitée à la vente pour emporter et à la livraison ». 

Comme beaucoup d’autres, ils ont eu à se réinventer, à être créatifs, à trouver une manière de rester actifs tout en illuminant, ne serait-ce qu’un petit peu, la journée du voisinage avec leur délicieuse offre culinaire à emporter aux saveurs d’ici. « À cause de la pandémie, on s’est mis à préparer des plats prêts-à-manger tous les jours pour apporter un peu de réconfort à tous ces gens qui venaient de voir leur quotidien bousculé. On aime travailler les plats réconfortants mais réinventés qui nous rappellent notre enfance à travers des portions généreuses », raconte Pierre. Le bouche-à-oreille a rapidement fait son œuvre et aujourd’hui certains clients viennent de loin pour faire le plein de bons plats, fidèles au rendez-vous chaque semaine.

Deux propriétaires complémentaires

Partenaires dans la vie comme au travail, Pierre et Amélie viennent de deux milieux très différents et se complètent grâce à leurs forces respectives. Pierre est l’esprit créatif du café, c’est lui qui crée et exécute les différents plats inscrits sur le menu avec l’aide de sa petite équipe. Il forme avec eux le noyau dur du café. S’ils se trompent, il le voit comme un apprentissage. Cette approche permet de laisser libre cours à la créativité de l’équipe et de faire de belles découvertes. Un jour, après une erreur de dosage, les employés ont trouvé le moyen de créer une boule énergisante préparée à base de brownies pour éviter le gaspillage. 

L’expérience d’Amélie en tant que gestionnaire ajoute un côté plus pragmatique. Elle complète à merveille le duo en contribuant à garder le café sur la bonne voie et prépare les projets d’expansion de ce dernier.

Ensemble, ils forment une équipe capable de surmonter n’importe quel défi !

Le canard, un univers à part entière

D’abord, les propriétaires ont choisi de renommer l’établissement Canard Café, pour symboliser leur aventure. « Un canard sur l’eau c’est très beau, mais en dessous de l’eau, il doit pédaler pour rester à la surface. Cela symbolise un peu notre expérience depuis l’acquisition du café, il a fallu qu’on rame beaucoup avec notre équipe dévouée pour garder la tête hors de l’eau ». 

Que ce soit pour imager leur histoire ou en cuisine, le canard est exploité et travaillé de toutes les manières.

Évidemment, c’est devenu l’aliment phare du menu. Celui-ci est cuisiné de bien des manières ; dans un panini, un grilled-cheese, une salade-repas, un tourn’œuf au confit de canard, etc… De plus, le Canard Café offre plusieurs plats végétariens ou même vegans. Tout le monde trouve son bonheur dans les propositions du menu, c’est important de répondre aux besoins de toutes les clients et de tous les clients.

Pierre accorde une place très importante à la qualité du café qui est servi à cette adresse. C’est pourquoi on y trouve une belle diversité de torréfacteurs dont deux établis à Montréal. On y trouve également des mélanges à l’image de la maison appelés joliment « Vieux Canard », « Temps d’canard » et « Hochelag ».

Le but ultime des propriétaires est de respecter tant la nature que les produits, c’est pourquoi le café est aussi zéro déchet !

Redonner à la communauté 

Dès l’acquisition du café, les propriétaires se sont sentis chez eux et ont fait de l’espace un endroit où il fait bon vivre, où l’on se sent juste bien. « Je connais tous mes clients, je connais toutes leurs intolérances, leurs allergies, leurs rituels caféinés ou leur plat coup de cœur sur le menu », raconte Pierre. Avoir un contact chaleureux et humain avec leur clientèle fidèle a toujours été très important pour les propriétaires. 

Amélie et Pierre, propriétaires au grand cœur se donnent comme mission de redonner à leur communauté, à ceux qui n’ont pas forcément l’argent pour s’offrir de délicieux petits plats concoctés sur place. 

« Avant même de reprendre les rênes du café, on avait l’habitude, moi et Pierre de préparer des sandwichs et des gâteries aux sans-abris pour des occasions comme la Saint-Valentin ou le Jour de l’an alors que d’autres passent ces fêtes bien au chaud chez eux ». Ces valeurs se retrouvent également entre les quatre murs de l’établissement afin d’aider la communauté du mieux possible, parfois en offrant un sourire à travers un repas spécial pour un client ou grâce aux différents repas livrés à des organismes communautaires.

Le Canard Café, une adresse à découvrir dans Hochelaga si ce n’est pas déjà fait !

J’aimerais proposer une amélioration à cet article