Chargement

Dat Aliis : l’expérience du street-food vietnamien à Montréal

Publié le 28 janvier 2021
© Photos © Photo Dat Aliis

Le Dat Aliis, nouveau comptoir vietnamien de la rue Beaubien, a vu le jour au tout début du mois de novembre 2020. C’est une première aventure pour les propriétaires Élie Brisebois, Quang Truong et Nguyen Hong Hoa. Amis de longue date, Élie et Quang nourrissaient chacun l’espoir de vivre l’expérience de la restauration un jour. Les astres se sont alignés au cours de l’année 2020 lorsque la mère de Quang a repéré un local à louer à la limite de Rosemont et de la Petite-Italie. C’est ainsi que le Dat Aliis est passé du rêve à un projet très concret du jour au lendemain. Environ deux mois plus tard, le local était aménagé et le menu rédigé.

Le concept du Dat Aliis consiste à recréer une expérience de street-food vietnamien le plus fidèlement possible. Le nom de l’établissement traduit bien les intentions des propriétaires à cet effet. Dat Aliis est le nom latin de Dalat, la ville d’origine de Quang Truong et de Nguyen Hong Hoa. Ce nom signifie « offrir du plaisir aux uns et de la fraîcheur aux autres ». C’est cette philosophie que l’on retrouve au cœur de tous les plats concoctés sur place. L’objectif est de partager le plaisir de manger sainement et celui de cuisiner des aliments frais. On ne trouve aucun produit laitier dans les recettes et le menu contient une variété d’options véganes et sans gluten. Les propriétaires ont même l’ambition d’installer d’un système d’hydroponie dans le but de cultiver les fines herbes nécessaires sur place. Il n’y a pas plus local que ça !

Au menu, on retrouve bien sûr les incontournables de la cuisine vietnamienne. Bánh mì, rouleaux de printemps, salades et bols de vermicelles sont à l’honneur avec quelques propositions de protéines : poulet à la citronnelle, porc rôti, crevettes… Le tofu assaisonné est particulièrement populaire auprès de la clientèle. C’est Quang qui prépare les recettes, mais elles doivent être approuvées par sa mère avant de pouvoir se retrouver au menu. Ce dernier n’est pas appelé à changer de sitôt, mais des ajouts sont à prévoir pour 2021. L’objectif visé est de mettre de l’avant des plats qui se transportent facilement. Dat Aliis mise sur la formule « à emporter » et la livraison. Malgré une ouverture en pleine pandémie, c’était le plan initial des propriétaires.

Même si le comptoir mise déjà sur une grande popularité, les propriétaires ne comptent pas se tourner vers le service aux tables dans un avenir rapproché. Le local compte tout de même une douzaine de places où les clients pourront éventuellement déguster leur repas. Ce que l’on aime du Dat Aliis, c’est le désir des propriétaires de créer un lien avec les clients basé sur le partage de valeurs communes en passant par la nourriture, comme le souligne Élie Brisebois. « Nous, on adore l’authenticité au niveau des saveurs et le fait de sensibiliser les gens à leur alimentation. On met le bien-être de l’avant. On partage les valeurs de nos clients ». Il ne faut pas s’y méprendre : derrière l’aspect minimaliste du Dat Aliis se cache une savante formule… gagnante.

J’aimerais proposer une amélioration à cet article