13 fermes coup de cœur Tastet – à visiter pour découvrir les produits de chez nous

Mis à jour le 15 octobre 2020   |   Publié le 12 septembre 2020   |   526 partages
presbytere

Bien que les derniers mois n’aient pas été faciles à traverser, ils ont tout de même eu des côtés positifs ; en effet, ils nous ont fait réaliser l’importance de consommer local et ont ravivé notre intérêt pour la découverte de nos splendides régions. Afin de nous assister dans nos futurs circuits gourmands dans la belle province ou pour favoriser la consommation en circuits courts, du producteur à notre assiette, l’Union des producteurs agricoles vient tout juste de lancer l’application Mangeons local plus que jamais! Cette superbe application, présentée par Desjardins, permet de repérer facilement les fermes, marchés et transformateurs du Québec pour s’approvisionner en produits frais, bien de chez nous ! On y trouve par exemple des fermes de fruits et légumes, des fromageries, des vignobles, des érablières et même de petits producteurs de noix, d’épices, de miel et de produits de la région Boréale. On peut enregistrer nos fermes coups de cœur, créer des circuits de découvertes en vélo ou en voiture et découvrir tous les beaux produits que l’on peut se procurer à proximité ! On y trouve même un calendrier des récoltes pour nous aider à respecter la saisonnalité des aliments dans nos achats et ainsi tendre vers l’autonomie alimentaire.

Puisque l’application présente déjà plus de 500 fermes aux quatre coins de la province, on vous a préparé une petite liste de nos producteurs coups de cœur pour vous guider dans vos découvertes de la rentrée. On espère que cela vous inspirera et vous incitera à aller à la rencontre de nos producteurs cet automne et à consommer local plus que jamais !

Voilà ! Tout ceci donne vraiment le goût de partir découvrir les trésors québécois qui se cachent un peu partout ainsi que les gens exceptionnels qui contribuent à faire rayonner notre terroir. On vous invite à explorer l’application Mangeons local plus que jamais! pour y retrouver les fermes de votre région ou de celles que vous pourriez planifier visiter. Aussi, si vous voulez encourager l’initiative de l’Union des producteurs agricoles et afficher vos couleurs locales, c’est ici, Pssst ! Tous leurs produits sont bien évidemment créés, confectionnés et imprimés ici !

© photo Jacky Blisson

Le contenu de cette page doit être mis à jour

Sauvage est le mot à retenir concernant ces artisans. En effet, la famille d’origine belge derrière Gaspésie Sauvage récolte et cueille, dans leur milieu naturel, divers produits forestiers, champignons, plantes comestibles, fleurs, petits fruits, graines, algues et baies.  « Nous ne vivons pas de la terre, nous vivons avec la terre » est la philosophie qui accompagne les artisans de Gaspésie Sauvage Leurs produits forestiers sont toujours livrés dans les vingt-quatre heures de leur cueillette.  On comprend mieux pourquoi ils font partie des fournisseurs préférés des restaurants tels que Candide et Mon Lapin. Si vous planifiez un circuit gourmand en Gaspésie, la ferme offre un gîte agro-forestier ; sinon vous pouvez facilement repérer les points de vente près de chez vous juste ici. À ne pas manquer !

© photo Gaspésie Sauvage

 

 

 

Saviez-vous que l’on produit du safran au Québec ? Eh oui, juste ici au Safran Nordique de Charlevoix ! Cet or mauve est l’une des épices les plus laborieuses à cultiver au monde; elle n’existe pas à l’état sauvage et chaque fleur de safran produit un seul pistil qui doit être cueilli à la main. Cela n’a pas freiné Renald Lepage et Geneviève Tremblay qui le cultivent depuis 2016. Ils le vendent à l’état pur, en pistils, et proposent aussi quelques produits transformés, tels que des sirops et confitures à base de cette épice. Sur réservation, il est possible de visiter la safranière ou encore de récolter votre propre safran, si vous souhaitez faire changement des pommes !

© photo Safran Nordique

C’est l’histoire d’une ferme laitière qui a décidé d’acheter le Presbytère abandonné de l’autre côté de la rue pour en faire une fromagerie ; on en remercie le Bon Dieu !  À Warwick, la Fromagerie du Presbytère fabrique huit sortes de fromages, dont le Bleu d’Élizabeth et le Louis d’Or, deux grands primés des fromages d’ici. En temps normal, la fromagerie accueille les visiteurs chaque vendredi pour des pique-niques arrosés sur le parterre du presbytère. À l’heure actuelle, ils proposent plutôt leurs splendides produits, leurs fromages frais du jour et leurs plateaux de fromages et charcuteries à leur magasin général ainsi qu’en commande à l’auto. Nul doute que ce sont des gens qui savent recevoir et que l’arrêt vaut le détour. Et si jamais vous ne faites pas ce détour, ils ont une boutique en ligne juste ici.

© photo Jacky Blisson

Le Jardin des Noix est un magnifique verger québécois d’environ 4 000 arbres à noix (!) Vous y trouverez noyers noirs, japonais, hybrides, caryers, châtaigniers et noisetiers. Les noix de tous ces arbres sont en vente sur place, dans la boutique à côté du verger. Si vous ne voulez pas attendre d’être de retour chez vous, vous pouvez vous rendre au café-boutique pour vous régaler.

© photo J. Loiselle

En 2013, après 10 ans en Suisse, Jean-François Clerson et Julie Labrecque sont revenus au pays avec le projet de produire leur propre lait afin de fabriquer leur propre fromage, le tout entièrement en agriculture biodynamique. Avec un troupeau d’une trentaine de chèvres alpines cornues, la Fromagerie des Broussailles propose, depuis 2015, une très belle gamme de fromages, tous certifiés bios, parmi lesquels la délicieuse Tomme des Broussailles, Le Brousaillon, à pâte molle, et le Cru Berger, à pâte ferme.

© photo Ferme les Brousailles

Oliméga est une entreprise familiale de chez nous qui se concentre sur la production et la transformation de caméline. C’est quoi, la caméline ? C’est une plante dont les graines de ses petites fleurs jaunes sont récoltées et pressées à froid afin d’obtenir de l’huile. Récemment redécouverte par des scientifiques, elle a d’incroyables propriétés nutritives et son huile a un goût subtil de noisette, de sésame et un arôme d’asperge ; à essayer dans vos salades, tartares et pâtes !

L’huile de caméline contient plus d’antioxydants que d’autres huiles grâce à la vitamine E présente dans la plante. Oliméga cultive la caméline de façon écoresponsable ; aucun traitement de semences, ni fongicide ou insecticide n’est utilisé. Le producteur offre aussi du miel de caméline et du chocolat à base d’huile de la plante. On peut trouver tous leurs produits dans plusieurs épiceries fines et ici même sur leur boutique en ligne !

La Fraisière LeBel est une ferme fruitière de cinquième génération qui cultive les fraises depuis plus de 50 ans. Ils ont commencé avec la culture des fraises de jardin et proposent maintenant des bleuets, des framboises et quelques légumes. La jolie ferme a un kiosque de vente sur place et on peut également y faire de l’autocueillette jusqu’à la fin septembre.

© photo Fraisière Lebel

« En achetant des produits biologiques du Québec comme l’agneau et le poulet de la Ferme de la Colline, vous reconnaissez que derrière chaque aliment, il y a des hommes et des femmes qui ont choisi de devenir votre agriculteur, votre agricultrice de famille. À tous les jours, beau temps, mauvais temps, ils savent que vous comptez sur eux afin d’obtenir les aliments santé que vous méritez. De plus, votre action appuie la souveraineté alimentaire, la protection des terres agricoles et l’occupation du territoire québécois. » Pas besoin d’en dire plus pour être convaincu d’acheter poulets et agneaux à la Ferme de la Colline.

© photo Magalie Léveillé

C’est en 2016 qu’Audrey Boulet et Olivier Beaurivage ont décidé de changer de mode de vie pour s’installer dans la ferme familiale des Beaurivage. Ils y accueillent un troupeau de 60 brebis laitières et, depuis la naissance des premiers agneaux en 2017 dans leur toute nouvelle pouponnière, ils ont commencé la traite des brebis. Ce jeune couple désire mettre en valeur tout ce que leurs animaux ont à offrir : lait, viande, peaux, produits en laine, savons… Le tout dans un effort de respect de l’environnement et des animaux, tout en réduisant le gaspillage et le nombre d’animaux abattus en assurant leur bien-être dans toutes les étapes de production.

© photo Les Brebis du Beaurivage

 

La famille Turcot-Vaillancourt cultive ses fruits et légumes en respectant la biodiversité et les cycles naturels, ils sont donc biologiques et savoureux, comme le nom de la ferme l’indique ! Il est possible de s’abonner à leurs paniers fermiers  pour recevoir leurs toutes dernières récoltes. De plus, compte tenu des derniers événements, leur boutique qui était auparavant à la ferme a pris le virage technologique et vous pouvez maintenant commander en ligne vos fruits et légumes de saison, ainsi que de beaux produits maison faits à partir de leurs récoltes tels que confitures, salsas, légumes marinés et tartes gourmandes.

© photo Ferme aux pleines saveur

Cette liste ne pouvait être complète sans citer une érablière. Et pas n’importe laquelle ! L’érablière Tem-Sucre était auparavant connue sous le nom de Érablière LÉCO pour devenir par la suite une affaire de famille tenue par Simon Lévesque et rebaptisée Érablière Tem-Sucre. Aujourd’hui, l’érablière se veut une délicieuse rencontre entre traditions et modernité. Vinaigrette à l’érable, beurre d’érable, sucre granulé, tire d’érable, bonbons… la maison propose une multitude de produits de qualité aux saveurs de chez nous. Tem-Sucre se donne comme mission de dépasser les limites de la création pour faire briller l’érable dans toute sa splendeur.

© photo Valérie Léveillée

Situé au Lac-Saint-Jean, la Ferme des Moutaines cultive des légumes et fruits de qualité dans le respect de l’environnement. La ferme est à visiter pour deux raisons. Premièrement, la qualité indéniable de ses produits mais également son côté abordable ; des produits biologiques à petits prix ! Vous trouverez de quoi compléter votre panier maraîcher d’été comme d’hiver à travers un vaste catalogue de produits allant des topinambours fraîchement cueillis, au miel des ruches de la région. Pendant la saison estivale, les Moutaines propose au grand public de venir cueillir des framboises soi-même,une activité qui met en appétit, pour les petits comme pour les grands !

© photo Ferme les Moutaines

Si vous êtes de passage en Mauricie, on vous conseille un arrêt au kiosque des Jardins bios Campanipol où vous pourrez vous procurer fruits et légumes frais ainsi que plusieurs autres produits locaux, y compris des bières de microbrasseries et des plats préparés avec amour. Il est aussi possible de s’inscrire pour recevoir des paniers de fruits et légumes qui changent au gré des saisons. Chaque année, les Jardins bios Campanipol nourrissent ainsi plus de 500 familles de la région. Les essayer, c’est les adopter !

© photo Les Jardins Bio Campanipol