Les Crazy Chickens : poulet frit coréen dans Saint-Henri

Depuis octobre 2020, un nouveau restaurant s’est ajouté à la longue liste de bonnes adresses gourmandes de Saint-Henri. Les Crazy Chickens est un restaurant qui se spécialise dans le poulet frit coréen. La propriétaire du restaurant, Jisoon Park, est arrivée à Montréal en 2017 et s’est lancée dans sa première aventure en restauration depuis.

Jisoon a grandi en Corée et c’est l’expérience de la cuisine de son pays qui l’a inspirée et incitée à ouvrir un restaurant où le poulet est la grande vedette : « Le poulet est un plat très commun en Corée. On en cuisinait et on le partageait avec les voisins. Je recevais de bons commentaires, alors j’ai décidé d’ouvrir un restaurant de poulet coréen ». Le décision d’ouvrir dans Saint-Henri n’a pas été difficile. Jisoon aime fréquenter le marché Atwater et apprécie la présence de nombreux bons restos dans le quartier.  

Au menu, le poulet frit est à l’honneur. Plusieurs parties du poulet sont au menu et six différentes sauces sont disponibles pour donner un goût unique aux morceaux de poulet frit. Il est possible de demander les sauces en à-côtés ou de faire enrober les morceaux de sauce au préalable. Les saveurs varient et il y en a pour tous les goûts, que l’on préfère manger épicé ou plutôt sucré. La plus populaire est la « sauce cr**sement épicée ». Le menu a été créé par la propriétaire avec l’aide de son ami Hanhak Kim (Otto Yakitori). Le poulet frit coréen est différent du poulet frit américain à plusieurs égards. Premièrement, le poulet est frit deux fois, ce qui le rend très croustillant. Les morceaux de poulet sont plus légers et très goûteux. Il demeurent bien tendres à l’intérieur tout en étant très croustillants à l’extérieur. Un autre plat très populaire sur le menu est le bao épicé. On aime beaucoup les saveurs des plats du Crazy Chickens, mais une plus grande variété d’à-côtés frais permettrait au repas d’être mieux équilibré. Somme toute, l’expérience demeure très satisfaisante.

Le restaurant compte des places assises où pourront éventuellement s’installer des clients, mais en attendant, il fonctionne en mode pour emporter. Les Crazy Chickens sont ouverts sept jours sur sept ! Une nouvelle adresse à essayer pour les amateurs de poulet frit.

Saint-Henri : nos suggestions pour emporter

Saint-Henri : nos suggestions d’adresses pour emporter

Le quartier de Saint-Henri est un lieu emblématique au sein de la ville de Montréal. Avant son annexion à la ville en 1905 et depuis ce temps, l’histoire de Saint-Henri illustre bien l’évolution des quartiers à vocation industrielle de l’île. Bordé par le canal de Lachine et voisin du marché Atwater, c’est un endroit où il fait bon se promener pour profiter des parcs et de la belle architecture. On pense notamment à la caserne de pompiers située sur la Place Saint-Henri ou encore à la fameuse maison historique qui est citée dans le roman Bonheur d’Occasion de Gabrielle Roy. Naturellement, ces promenades dans le quartier ont le don de vous mettre en appétit, et ça tombe bien, parce que Saint-Henri regorge d’excellentes adresses où commander de bons plats pour emporter.

Comme ses voisins du Sud-Ouest, Griffintown et la Petite-Bourgogne, la diversité de la scène gastronomique plaît à tous et on se fait un plaisir de partager la liste des endroits ouverts pour emporter dans Saint-Henri.

Pour d’autres suggestions, vous pouvez consulter la liste générale des restos ouverts qui offrent une “formule take-out”. Si l’envie d’un plat en particulier se fait sentir (burgerdumplingssushispizza…), on recommande de consulter nos autres listes de bonnes adresses pour emporter, spécialement préparées pour vous donner des idées dans le contexte particulier de la pandémie. Il est toujours bon de découvrir son quartier et ce qu’il a de meilleur à offrir. Pour découvrir des adresses situées dans d’autres arrondissements, on vous invite à consulter nos listes par quartier.

N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions si vous avez d’autres idées de bonnes adresses pour emporter dans Saint-Henri.

Bernice : pâtisserie à essayer dans Saint-Henri

Au début du mois d’août 2020, la pâtisserie Bernice a ouvert boutique dans Saint-Henri. Cette nouvelle adresse vient s’ajouter à la belle liste d’endroits sympathiques qui se multiplient dans ce coin de la ville. Bernice est le fruit du travail de Jami Liverman, chef-propriétaire déjà bien établi dans le milieu. Depuis plusieurs années déjà, Jami fournit ses produits à des hôtels et des restaurants, mais le projet d’ouvrir une pâtisserie pour y faire de la vente au détail l’animait. Lorsqu’il a trouvé un local dans un coin tranquille de Saint-Henri, il a sauté sur l’occasion : « Le quartier est en plein essor et va se développer dans les prochaines années. Nous avons ouvert à un endroit où le marché n’est pas saturé, où nous avons une belle possibilité de croître ».

Pour Jami, la pâtisserie est une affaire d’amour. Bernice est le nom de sa grand-mère maternelle, avec qui il a passé des moments marquants à cuisiner lorsqu’il était plus jeune. Elle était la matriarche d’une famille tissée serré : « Chez nous, l’hospitalité et la pâtisserie étaient toujours présentes. J’ai nommé ma pâtisserie Bernice pour honorer la mémoire de ma grand-mère, et pour transmettre ce qu’elle nous a légué ».  On peut dire que c’est réussi, jusque dans la manière dont on a aménagé et décoré la pâtisserie. C’est Carlos Miranda, partenaire de Jami en affaires et dans la vie, qui est l’architecte et le designer qui a donné vie au local. Ce dernier a bien connu Bernice et a pu recréer une chaleureuse ambiance qui lui rend hommage jusque dans les détails. On compte 16 places assises pour accueillir éventuellement les clients qui voudraient s’y installer.

Les spécialités de la maison sont les gâteaux et les biscuits. Jami a été formé dans des cuisines de Manhattan et de Montréal et il admet que son style de pâtisserie est assez américanisé, en mode « back to the basics ». Bernice met de l’avant le type de sucreries qui vous replongent en enfance. Rien de trop complexe, mais tout y est bien fait. Les gâteaux étagés sont bien représentés sur le comptoir, et il est possible d’en acheter des portions individuelles ou de choisir des gâteaux complet. Quand Jami parle de ses créations, il dit qu’elles sont « le genre de choses qui vous rendent nostalgiques ». On est bien d’accord et on ajoute : heureux. Bernice fait également office de boulangerie et vend sur place des pains qui proviennent de chez Guillaume.

L’objectif de Jami Liverman est que les clients ressortent du Bernice en ressentant l’amour et la bienveillance que véhiculait sa grand-mère. On peut lui dire mission accomplie !

BarBara Vin : nouveau bar à vin et dispensa aux airs italiens dans Saint-Henri

BarBara, c’est une nouvelle jolie adresse qui a vu le jour sur la rue Notre-Dame Ouest le 26 janvier 2020.

La formule annoncée se veut plurielle. Avant toute chose, BarBara a pour vocation d’être un bar à vin où le bon jus coule à flot à prix abordable, qui s’accompagne d’une formule dispensa (mini-épicerie en italien) et café pour les lève-tôt. Pandémie oblige, le coté bar a vin est mis sur pause mais se retrouve dans la belle cave à vin mise à disposition pour désaltérer les habitants du quartier.

Derrière ce beau projet, on retrouve le chef David Pellizari et sa muse Catherine Draws que l’on a connus autrefois aux délicieuses versions de Lili Co. mais aussi Nicolas Urli, Flore-Anne Ducharme et Jean-François Gervais du Groupe A5 ainsi que le Lucky Belly Group.

Le décor, quant à lui, est le fruit d’un travail collectif entre les Gauley Brothers et Jean-François Gervais.

Le menu est signé David Pellizari avec un accent particulier sur les pâtes fraîches et autres petits délices à l’italienne. Pendant la journée, ce sera donc focaccia, zeppoli, bombolini et autres mets à déguster sur le pouce qui donnent faim juste à en parler.

BarBara se veut aussi « dispensa« , un endroit où il est possible de faire de belles récoltes pour réveiller le chef qui sommeille en nous et préparer un délicieux festin afin d’impressionner la maisonnée. Pensez conserves, sauces maison, pâtes fraiches prêtes à cuire et tutti quanti. Dans la continuité des produits faits maison, BarBara détient même son propre café préparé en collaboration avec la maison de torréfaction Zab intitulé « Wake up Barb », servi sur place ou bien en grain pour chez soi.
Vient se greffer également au projet une petite boulangerie de quartier, Miette, afin de compléter l’offre de la dispensa avec des belles ciabattas et du pain au levain.

Comme mentionné plus tôt, la maison promet une cave à vin bien remplie de produits sélectionnés par Catherine Draws ; des petits producteurs d’ici et d’ailleurs dont les produits se laissent boire sans soif.

BarBara est une belle addition dans Saint-Henri qui prouve que l’on peut profiter des belles et bonnes choses sans se ruiner. Vouée à s’épanouir dans le futur (et surtout post-pandémie), l’adresse aux multiples chapeaux est à visiter dès maintenant pour ses beaux produits à emporter.

Vous avez des suggestions ?

Écrivez-nous maintenant !
bar avec tabourets et tables à manger