Ambiance : Romantique

Entrées : 10 à 18$

Plats : 27 à 59$
Vins: 40$ +

_

Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Barroco, ce restaurant de la rue Saint-Paul ouest à la cuisine méditerranéenne et à l’ambiance festive ? Et bien à la porte voisine, on trouve le Bocata, complément du restaurant déjà si populaire.

Si vous connaissez les proprios du Barroco, ceux du Bocata devraient vous dire quelque chose. En effet, Jérémie Falissard, Louis Koorevaar, Roberto Porres et Antonio Gonzalez reprennent ici le flambeau dans ce charmant local, s’ajoutant à eux Michel Anthony Carrier. Ces jeunes entrepreneurs dynamiques souhaitaient ajouter quelque chose à la formule : des apéritifs et de plus petites assiettes — le nom « Bocata » signifie d’ailleurs en jargon espagnol « petites bouchées ». Les propriétaires désiraient un menu constitué de snacks, pour un repas gastro-décontracté.

Le 10 décembre 2010, le Bocata ouvrait donc ses portes immédiatement à côté du Barroco. À l’intérieur, une esthétique charmante et accueillante, omniprésence de bois et de pierre, le tout confèrant au local de 42 places une chaleur distincte et une rusticité raffinée. Tout comme pour le Barroco, les propriétaires sont responsables du décor de l’établissement, avec l’aide de la designer Blandine, qui aura guidé les partenaires dans leur design.

En cuisine, le propriétaire Jérémie Falissard reprend son rôle de chef exécutif, La cuisine du Bocata est d’inspiration espagnole, italienne et française, créant des saveurs méditerranéennes. Le menu se décline de cinq façons ; snacks, entrées/appetizers, pêche, Pasta et le late night. Les snacks, c’est un peu l’essence du Bocata. Huîtres, patates bravas, éperlans de mer frits — un délice —, rillettes de poisson au gras de canard, pan con tomate et bien d’autres. Les prix varient alors entre 5 et 9 $, un petit prix pour de tels plats.

En entrées, on vous propose salade de tomates, tartare de canard ou ceviche de pétoncles et ce entre 13 et 18 $. En allant ensuite vers les poissons, vous aurez par exemple, la morue « a la vizcaina » à 30 $ ou un sublime risotto verde pour 32 $.

En pasta, un choix de cavatelli à la picota (prix du marché) ou une décadente tagliatelle carbonara et homard pour 37 $.

Le Bocata est également un bar à vins et Michel Anthony vous offre ici son expertise avec une carte des vins habilement montée.

On aime de l’adresse son charme et son habile équilibre entre raffinement  et décontraction. On aime aussi les assiettes savoureuses de la maison et la gentillesse du personnel. La prochaine fois que vous chercherez où passer une soirée de bon goût, mais sans fioritures, essayez le Bocata.

© photos Bocata


Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal Bocata Bar à vins Restaurant Vieux Montréal
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: