• 8 j’aime

Restaurant Pastel : superbe cuisine créative rue McGill

Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal Pastel Restaurant Montréal Vieux-Montréal

Le restaurant Pastel est membre du programme Aliments du Québec au menu ! Cela veut dire qu’elle a fait le choix de mettre en valeur les merveilleux produits du Québec et les producteurs de chez nous dans son menu — chose que nous trouvons admirable! Aliments du Québec au menu est un programme de reconnaissance s’adressant aux restaurants qui valorisent les produits du Québec dans leur cuisine. Pour en savoir plus, cliquez ici!

Nouveau Pastel, même bonheur

Pastel, ce joli restaurant de Kabir Kapoor dans le Vieux-Montréal, est toujours à la même adresse, rue McGill. Si l’on vous en reparle aujourd’hui, c’est que les murs n’ont pas changé, mais le chef, lui, est nouveau. Et quel nouveau !

Pour référence, il s’appelle Yoann Van Den Berg, vient du Sud-Ouest de la France où il a grandi et fait ses classes. Avant d’arriver au Pastel, il a eu le bonheur de travailler chez Anne-Sophie Pic, cheffe éminente aux multiples étoiles. Sa cuisine est pleine de références à d’excellents produits du terroir et on sent dans son utilisation quasi omniprésente qu’il a une affection particulière pour les sauces ; rien de trop lourd, ni trop imposant, mais toujours un beau complément dans chacun de ses plats.

Le décor est resté ce qu’il était, sobre, élégant et bien entendu dans les tons pastel. On entre quasiment dans la cuisine et quelques tables dans la salle de devant ainsi que celles au comptoir donnent le plaisir de voir les cuisiniers se décarcasser pour vous fournir certaines des plus belles assiettes en ville.

La cuisine du chef pourrait n’être qu’esthétique et l’on s’extasierait alors devant la minutie de chaque assiette. Devant certaines d’entre elles, on reste carrément bouche bée tant il y a d’éléments soignés dans leur composition. Cette rabiole par exemple, venait avec dashi de bonite, radis Hakurai mariné au vinaigre de riz, beurre de miso rouge maison, tamari au kosho de bergamote, lardo et flocons de bonite ; à la lecture, ça fait beaucoup pour une petite assiette. Lorsque l’on déguste, tout est parfaitement marié. Le ravissement est le même à la dégustation de la panacotta d’os à moelle avec un arrangement alterné de mini-bâtonnets de betterave rouge, jaune et blanche, une pincée de caviar, un peu de ciboulette et un fond blanc de veau au vinaigre balsamique blanc.

Sur la dizaine de plats servis le soir de notre visite, aucun faux pas, aucune note discordante. Monsieur Van Den Berg et sa brigade travaillent avec une remarquable délicatesse et un goût très sûr des amuse-bouches — comme ce trio, bille de mozzarella dans un lait tranché à l’huile de basilic, tête fromagée, mayonnaise style tartare, parfait de foie gras au dashi d’anguille et anguille fumée — jusqu’aux mignardises de fin de repas : min cannelé, pâte de fruit à la pomme, sucre à la crème et fleur de sel.

Tout au long de la soirée, le service est aussi attentionné et le travail d’Olivier Butcher, sommelier de la maison, procure de grands moments avec des accords mets et vins exceptionnels. À noter également le travail d’Alexandre Plourde, impeccable maître d’hôtel et mixologue très inspiré.

Consultez également notre liste des meilleurs restaurants chics en ville.


Photographié par Alison Slattery



Présenté par


On en parle dans

Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».

La symphonie de Jason DeJordy-Morris

Au restaurant Marcus, le chef exécutif Jason DeJordy-Morris dirige une brigade de 36 cuisiniers. Rencontre avec un chef d'orchestre qui n'a pas peur d'improviser.

Présenté par