Blackstrap BBQ : pour l’amour du Barbecue

Blackstrap BBQ Verdun Montréal

MISE À JOUR JUILLET 2022 ; CETTE ADRESSE A FERMÉ SES PORTES DÉFINITIVEMENT

Quand ça part de l’amour

Tout a commencé au Café Griffintown en 2012. En fait ça a vraiment commencé sur la rue Crescent quand  Dylan Kier et Clara Barron se sont rencontrés et sont tombés amoureux. Ils ont ensuite ouvert le Café Griffintown, ont eu un enfant entre-temps, et ont vendu le café pour faire une tournée familiale des BBQ joint classiques des États-Unis : Memphis, St-Louis, Kanzas, Nashvill, Kentucky. « On a mangé du BBQ durant tout le voyage. Tous les jours. Quand on est revenus on a mangé végétarien pendant une semaine. On n’en pouvait plus. »

Blackstrap BBQ

Au retour de leur voyage rondelet, ils achètent un local sur la rue Wellington — à un moment où il n’y a pas grand-chose sur la rue Wellington. Si vous passez à Verdun, vous verrez combien le quartier se gentrifie et combien de bons petits commerces ouvrent leurs portes. Suite à leur expérience, ils décident de faire un restaurant sans prétention de BBQ classique et Blackstrap BBQ voit le jour. Un des meilleurs BBQ de Montréal, où vous pouvez vous régaler de porc, de ribs, de dinde, de poulet, de poitrine de bœuf et de bien d’autres péchés. En décembre, juste avant l’ouverture de leur nouveau restaurant Tejano Burrito, Dylan explique que la poitrine de bœuf de Blackstrap BBQ prend au moins 12 heures à cuire et le poulet entre 16 et 18h — ce doit être pour cela que c’est si bon et si réconfortant: beaucoup d’amour, et ce pendant très longtemps. Ici, on peut aussi trouver une des meilleures poutines de Montréal! et des Mac n’ Cheese décadentes

Quand vous passerez les voir à Verdun, vous pourrez admirer les nombreux trophées du couple remportés lors de nombreuses compétitions de BBQ. C’est d’ailleurs suite à une de ses compétitions qu’ils ont eu l’idée d’ouvrir un deuxième restaurant : Tejano Burrito.


Photographié par Blackstrap BBQ





Du magazine

On savoure la Montérégie avec Marie-Eve Janvier

Après avoir fait escale au Bas-Saint-Laurent avec Rémi-Pierre Paquin, la tournée Mangeons local de l’Union des producteurs agricoles met le cap sur la Montérégie avec nulle autre que Marie-Eve Janvier à bord ! La chanteuse et animatrice qui avait eu droit à un Parcours gourmand à Montréal et Laval l’an dernier, était ravie de visiter cette région dont elle est native, fertile traversée par la rivière Richelieu pour aller à la rencontre de ses producteurs.

Présenté par