Café Nakamichi : rencontre caféinée entre Montréal et Tokyo

Mis à jour le 23 décembre 2019   |   Publié le 17 décembre 2019   |   364 partages
Café Nakamichi mackay

Café Nakamichi

2159 Rue Mackay, Montréal, QC H3G 2J2, Canada
  • Horaire Lundi - Dimanche : 9h à 21h

  • Ambiance Calme
  • Prix

    Café : 3,5$ à 7$
    Thé : 4$ à 7$
    Onigiri : 3$

_

Au centre-ville, le Café Nakamichi est un endroit apaisant. On y sert des cafés comme les Japonais le font au Japon, mais avec des grains torréfiés au Québec. Et pourquoi pas un petit curry avec ça ?

Le lumineux local rue Mackay a troqué les délicieux ramens du Bistro Schlouppe pour des cafés nippons aux douces saveurs. En 2015, Jumpeï Iwakiri et Yuri Ishikawa ont ouvert Schlouppe Bistro Nakamichi. Quatre ans plus tard, le couple – qui attend aussi un enfant – prend la décision de déménager son restaurant de ramens dans le Mile End (ouverture prévue en janvier). Le local, situé à proximité de l’Université Concordia, devient donc le Café Nakamichi où Jumpeï et Yuri peuvent partager librement leur passion pour le café.

La chose est peu connue, mais le Japon se spécialise dans les techniques d’infusion manuelle. Au Café Nakamichi, on ne trouve donc pas de machine à espresso. Les baristas préfèrent l’infuseur Hario V60 importé du Japon qui favorise une infusion lente d’environ trois minutes. De plus, ils utilisent des grains de café provenant des torréfacteurs montréalais Rabbit Hole, connus des cafés troisième vague, mais qui produisent également d’excellentes torréfactions traditionnelles. En plus des cafés V60 et filtres, le Café Nakamichi offre un savoureux éventail de latte : gingembre, au matcha et sirop d’érable, ainsi qu’au matcha Uji (le meilleur au monde). L’offre est complétée par une attrayante sélection de thés nippons.

Jumpeï nous apprend qu’au Japon il est coutume de siroter son café en dégustant un curry. C’est pourquoi on trouve au menu un réconfortant curry japonais. Pour les plus petits appétits, la cuisine prépare une douzaine d’onigiri (boulette de riz enveloppée d’algue nori) à différentes saveurs. La maison offre aussi un bel assortiment de pâtisseries : certaines d’inspirations nippones, mais d’autres d’inspirations turques – toutes préparées sur place.

L’intérieur du Café Nakamichi est resté quasiment inchangé depuis le déménagement du Schlouppe. La cuisine ouverte se trouve toujours à l’arrière du local. Une deuxième longue et grande table – construite par le designer et ami de longue date de Jumpeï, Hugues Coupal – a été ajoutée. On y trouve les mêmes sympathiques livres. Le local d’une vingtaine de sièges est toujours baigné par la même magnifique lumière naturelle, particulièrement propice à une séance d’étude accompagnée d’un café.

À quelques pas de l’Université, la transformation du Schlouppe en Café Nakamichi est idéale. Les jours sont comptés avant que le mot se passe et que le local soit adopté par les étudiants, studieux et gourmands !

Suggérer une amélioration à cet article
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Café Nakamichi mackay
Partagez

Et aussi…

Article suivant

Et aussi et vice-versa :