Ambiance : Festive

Cocktails : 10$ à 20$

Bières : 6,50$
Plats à partager : 4$ à 10$

_

En plein cœur du Quartier chinois, en bas d’un escalier couronné d’un néon en forme d’ananas vert que l’on repère de loin, se trouve le Mal Nécessaire : un délicieux bar à cocktails d’inspiration tropicale !

Début 2014, David Schmidt (Tiradito, Kabinet, Pelicano, Pamplemousse), Alex San Gregorio (Kabinet, Pamplemousse), et Graham Warner (Pamplemousse) remarquent un manque dans le Quartier chinois. Le quartier déborde de petites adresses gourmandes, mais il est impossible à l’époque de trouver un bar où prendre un verre. C’est dans ce contexte que le Mal Nécessaire voit le jour et également parce que, comme le dit Graham, l’alcool est en effet un mal nécessaire. Même cinq ans après son ouverture, le projet du trio est un des rares espaces qui accueillent les Montréalais assoiffés dans le Quartier chinois. Et le Mal Nécessaire les accueille vraiment comme il se doit.

Le Mal Nécessaire, boulevard Saint-Laurent, se définit comme un bar tropical “aux inspirations Tiki”. On y sert des cocktails colorés tant pour les yeux que pour le palais. L’équipe du bar concocte des mélanges – sucrés ou amers – qui ont le potentiel de plaire à tous. Servies dans un verre ou dans un fruit, les créations du Mal Nécessaire ne font aucun compromis en ce qui a trait à la qualité. Par exemple, les jus et sirops sont faits maison avec des produits frais : « Si on peut le faire maison, on va le faire maison, » précise Graham. Depuis cette année, le Mal Nécessaire prépare aussi des Dragons Boats, un punch tropical qui se partage entre amis. Outre les mélanges tropicaux aux saveurs polynésiennes, la maison offre quelques bières et est capable de vous servir votre cocktail de prédilection quel qu’il soit.

Le Mal Nécessaire est dépourvu de cuisine. Cela n’empêche pas le bar d’offrir à ses clients un court menu style snack bar. Pour ce faire, les propriétaires collaborent avec leur voisin et patriarche du Quartier chinois, le restaurant cantonais Fung Shing. Sur demande des clients, le restaurant livre poulet général tao, crevettes sautées, nouilles Singapour et autres, directement à l’intérieur du bar.

Côté décor, l’ananas vert en néon du Mal Nécessaire est devenu iconique, gracieuseté de nombreux clichés Instagram. Toutefois, le décor du Mal Nécessaire est tout aussi charmant lorsqu’on pénètre dans le bar. Les propriétaires se sont inspirés du local – un vaste sous-sol – pour tenter de créer un espace qui dépayse la clientèle. Le résultat est un cadre chaleureux et intimiste où l’on aime se rejoindre en petits groupes ou en tête-à-tête. L’adresse se trouve d’ailleurs dans notre liste de suggestions de bars cachés à Montréal.

Il est aussi important de mentionner que le Mal Nécessaire est reconnu comme un bar précurseur en matière de pratiques écologiques. En effet, l’adresse est le premier bar à grand volume montréalais à composter. De plus, l’équipe tente d’utiliser l’entièreté des fruits plutôt que de les jeter ; il est possible de commander un cocktail qui vous sera servi dans un fruit.

Au Mal Nécessaire, l’ambiance et les cocktails sont agréablement tropicaux. Toutefois, le copropriétaire Graham précise que la priorité du bar reste et restera toujours ses clients :« We are an uncommon bar for common people ! »

© Photos Le Mal Nécessaire


Mal nécessaire bar quartier chinois 19 Mal nécessaire bar quartier chinois 1 Mal nécessaire bar quartier chinois 2 Mal nécessaire bar quartier chinois 7 Mal nécessaire bar quartier chinois 8 Mal nécessaire bar quartier chinois 16 Mal nécessaire bar quartier chinois 12 Mal nécessaire bar quartier chinois 11 Mal nécessaire bar quartier chinois 14 Mal nécessaire bar quartier chinois 5 Mal nécessaire bar quartier chinois 4 Mal nécessaire bar quartier chinois 3 Mal nécessaire bar quartier chinois 6 Mal nécessaire bar quartier chinois 18 Mal nécessaire bar quartier chinois 10 Mal nécessaire bar quartier chinois 13 Mal nécessaire bar quartier chinois 9
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: