Ambiance : Animée

Abordable : de 20 $ à 50 $

Chic et cher : 50 $ à 90 $

_

Au cœur du Mile End, dans le local du Fieldstone aujourd’hui fermé, vient d’ouvrir ses portes le sympathique restaurant Cantine Teré. Le chef Chanthy Yen y déploie ses talents avec brio dans des assiettes colorées et raffinées, toutefois très accessibles.

Le très apprécié Fieldstone manquera sans doute à sa fidèle clientèle, mais sa fermeture n’attriste pas outre mesure le chef Chanthy Yen. “Fieldstone was a great adventure, but now I feel like we figured out a bit more what the neighbourhood wants. We are very happy with what we have come up with for Cantine Teré.” En effet, plus de menu dégustation pour cet espace du boulevard Saint-Laurent. On y déguste maintenant un menu simple et précis où la liberté de création est à l’honneur. Celui-ci est composé de plats à partager d’inspiration locale et teinté d’influences espagnoles bien senties, à la fois dans le choix des ingrédients et des techniques de cuisine habilement maîtrisées. On y savoure d’ailleurs un divin arroz con leche revisité “à la Yen”..

Le chef a, entre autres, fait ses preuves dans la cuisine du fameux restaurant espagnol Mugaritz aux côtés du chef de renom Andoni Luis Aduriz et a gagné le prix de meilleur chef choix du public aux Eater Awards 2018. Avec son complice Emiliano Rivera, ils sont propriétaires de Cantine Teré.

Le restaurant se déploie dans le même lieu que Fieldstone, mais avec un style plus convivial offrant 30 places assises. On a donc la possibilité d’y manger un ou deux plats avec un verre de vin tout comme de s’attarder plus longtemps avec une bouteille et goûter aux succulents desserts. L’établissement offre également des lunchs du mardi au vendredi et des brunchs la fin de semaine.

Le côté libre et créatif de la cuisine est vraiment l’aspect que souhaite mettre de l’avant le chef de Cantine Teré. “The playful touch of the food, the openness and lightness of the place, the fact that it doesn’t take itself seriously except for the food and the love of people is really what we want to share.” On peut penser au délectable tartare de bœuf accompagné de chips de légumes croustillantes, aÏoli de sésame et œuf fumé râpé ainsi qu’au très frais carpaccio de flétan avec pamplemousse et jus de citron: des coups de cœur à essayer sans attendre.

Les partenariats avec les entreprises voisines du quartier sont également très importants pour le chef Yen. On trouve d’ailleurs au menu des pains de la boulangerie Hof Kelsten et des viandes de chez Aliments Viens, tous deux voisins sur la Main. Par contre, l’influence espagnole et latine est sentie dans les choix minutieux d’ingrédients comme la lactonesa, les différents poivres et certains fromages et charcuteries.

Pour étancher la soif de la clientèle, Mélissa Drot de l’agence Vin dans les voiles a monté une carte des vins biologique et biodynamique à l’image du restaurant : simple et festive.

Cantine Teré a tout pour plaire et se lance dans le monde la tête bien haute, avec raison.


Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré Cantine Teré
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: