Ambiance : Animé
_

Fletchers Espace Culinaire vient de Fletcher’s Field, le nom que portait autrefois le parc Jeanne-Mance. C’était un espace utilisé par la communauté du Mile-End et du Plateau, deux voisinages à l’époque à forte présence juive, comme un point de rassemblement pour socialiser. Aujourd’hui, c’est le nom que porte le très joli café du Musée du Montréal juif.

Musée du Montréal juif

Katherine Romanow, directrice de la programmation culinaire au Musée du Montréal juif, a insufflé cet esprit dans Fletchers. Historienne de la nourriture juive, elle utilise celle-ci comme outil pour ceux qui sont désireux d’en apprendre davantage. D’ailleurs, on a assisté à une des nombreuses visites guidées offertes par le musée. Au-delà du bagel, une promenade gastronomique divertissante et instructive. Les prix de l’expérience sont de 75 $ (adultes), 55 $ (étudiants) et 35 $ (enfants).

La nourriture juive

La nourriture est un élément si central à la culture juive, qu’elle devait former partie intégrante du musée, me raconte Romanow. Souligner certains aspects moins connus de la nourriture juive fait aussi partie de la mission de Katherine Romanow et Sydney Warshaw, cocréatrices de notre visite guidée et également fondatrices du Wandering Chew (jeu de mots avec Wandering Jew, juif errant), qui organise des événements culinaires.

Par exemple, il y a une vaste communauté juive provenant du Mexique. D’où les tacos à la carpe farcie ou gefilte fish. Le gefilte fish est un plat emblématique de la cuisine ashkénaze. Ici, par contre, il est retravaillé en tacos au poisson.

Romanow établit le menu avec la contribution des employés du café : c’est en quelque sorte une décision collective. C’est vraiment cet esprit communautaire que l’on ressent dans ce café ensoleillé de 12 places. L’ambiance est détendue dans un local aux aires industrielles et aux nombreuses fenêtres décorées d’images faites par Mitsuko Sato, sous la direction de Sarah Di Domenico et Jonathan Nicol.

On y retrouve différentes salades telles la salade de chou frisé marocain (excellente!) ou la fattoush fletchers (succulente!). On trouve d’autres plats comme le Gefilte club (un club réinventé avec un cornichon Mrs. Whyte’s) et la planche-bagel avec du gravlax fait maison. Le menu change selon les saisons et les fêtes (juives dans ce cas-ci).

Le petit-déjeuner et le lunch sont très abordables, les items variant entre 5 $ et 10 $.

Ce texte a été écrit par Charlotte Jacob-Maguire. © Photos Alison Slattery — Instagram


fletchers-espace-culinaire-montreal-juif fletchers-espace-culinaire-montreal-juif-2 fletchers-espace-culinaire-montreal-juif-4 fletchers-espace-culinaire-5 fletchers-espace-culinaire-7 fletchers-espace-culinaire-8 View More: http://cargocollective.pass.us/fletchers View More: http://cargocollective.pass.us/fletchers
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: