Ambiance : Festive

Entrées : 5-9$

Plats : 7-13$
Vins : 40$+

_

Les néons qui vous accueillent illuminent la phrase « Plus on est de fous plus on rit » C’est un peu l’ambiance que vous trouverez au restaurant le Red Tiger; un endroit charmant, chaleureux et sans prétention qui bourdonne de gourmands. Le restaurant est beau, bon et pas cher.

Le Décor — Simple et original, le décor a été réalisé par Atelier Mainor. Quelques éléments jaune canari, un carrelage noir et blanc au sol, des photographies de Vietnamiens alignées presque en hommage, un grand bar accueillant et une grande porte de garage qui s’ouvre les jours ensoleillés et remonte le moral de plusieurs; tout est disposé de manière à meubler l’espace tout en le laissant respirer. Le lieu est décontracté et compte une soixantaine de places. Nous y sommes passés avec plusieurs groupes de milieux différents et à chaque fois, tout le monde fut charmé.

L’équipe — Ils sont trois propriétaires : Dan Pham, « le gars de bar » — ancien du Confessional et Jack Saloon, Blossom et Kamehameha  —, le chef Thach Phong— qui commencé comme busboy au Kaizen pour devenir sous-chef, parti pour devenir chef à Zendo à Boucherville, puis a travaillé au Maiko Sushi avant d’ouvrir Kaiji sushi et d’en être le chef propriétaire — et la charmante Émilie Nguyen — du Kaiji sushi, elle est entre autres la femme du chef et la responsable de la gestion, du marketing et du branding. Ils sont tous vietnamiens de troisième génération et les trois se connaissent depuis plus de 10 ans. Ensemble, ils voulaient un restaurant ou un bar qui offre de la nourriture de rue vietnamienne et c’est ce qu’ils ont ouvert.

Le Red Tiger — Red tiger « parce qu’on ne voulait pas s’appeler un truc genre ‘zone d’Asie’, ‘Palace oriental’ ou quelque chose du genre. Ça a pris deux mois avant de trouver un nom qu’on aimait. Le tigre, c’est un des animaux nationaux du Vietnam et le rouge, c’est pour le drapeau vietnamien. Ça représentait le sang du peuple vietnamien. »

Pourquoi le Village? La bâtisse appartient aux parents de Dan, qui a grandi dans le coin. Avant le Red Tiger, il y avait un restaurant dans le local, mais celui-ci ne fonctionnait pas très bien. Dès qu’il ferme ses portes, les trois jeunes voient l’opportunité à ne pas manquer et le 4 mai dernier, ils ouvrent donc le Red Tiger.

Côté menu — C’est entre autres la nourriture de leurs parents et de leurs grands-parents. Ils racontent manger ces mets et saveurs très souvent à la maison ou aux soupers de famille. Ils ont grandi avec cette cuisine. « Chaque famille l’apprête de manière différente, mais on essaie de proposer une version qui nous plaît et qu’on espère qui plaira aux gens. » Croyez-nous, c’est réussi. Les aliments sont frais et savoureux. À prendre absolument sur le menu: le carpaccio de bœuf (mon préféré) et les minis crêpes vietnamiennes au porc et crevettes (original et goûteux). Les ailes de poulet, les rouleaux de printemps, les côtes de porc braisées et la pâte de riz et taro poêlé ont fait des heureux.

Les cocktails ont été créés par le célèbre Lawrence Picard, mixologue de profession. Ils vous offrent aussi des bières, dont plusieurs importées qui rafraîchissent par leurs prix abordables et désaltèrent par leur goût. © Photos Vadim Daniel


red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien red tiger village Maisonneuve restaurant vietnamien
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: