Joël Robuchon : 10 choses à savoir de notre rencontre avec lui à Montréal

Joël Robuchon était de passage à Montréal pour l’ouverture de son restaurant l’Atelier et on en a profiter pour faire une entrevue avec lui. Quel chef humble et gentil et quel plaisir de le voir si impressionné des Québécois !

10 choses à savoir sur Joël Robuchon et de notre rencontre avec lui à Montréal © photo Gourmet TV Productions

Voici 10 choses à savoir sur le chef de renommée mondiale :

  1. Joël Robuchon est l’homme qui possède le plus d’Étoiles Michelin au monde : il en compte plus d’une trentaine au total. Le chef a reçu le titre de « Meilleur Ouvrier de France » en 1976, « Chef de l’année » en 1987 puis « Cuisinier du siècle » en 1990 et son restaurant « Joël Robuchon » a gagné le titre de « Meilleur Restaurant du Monde ».
  2. Il est né le 7 avril 1945 à Poitiers. Fils de maçon, il a d’abord pensé entrer au service de Dieu (!).
  3. Son premier restaurant à lui, Le Jamin, a ouvert en 1981 et a reçu sa première étoile au guide Michelin dès sa première année d’ouverture. Avec ce restaurant, le jeune Joël Robuchon est le premier chef de l’histoire de la gastronomie à recevoir trois étoiles Michelin en trois ans — ses trois premières années d’existence !
  4. Le premier Atelier de Joël Robuchon ouvre ses portes à Paris et simultanément à Tokyo en 2003. Monsieur Robuchon possède maintenant des restaurants L’Atelier à Paris, Tokyo, Las Vegas, New York, Londres, Hong Kong, Taipei, au Publicis Drugstore et à Singapour, Bangkok, Shanghai et maintenant à Montréal.
  5. Monsieur Robuchon adore les produits québécois ! «Je trouve les produits québécois extraordinaires. Ils sont au top. Quelle chance de trouver toute cette variété de produits d’une aussi grande qualité. On est chauvins nous les Français, mais les fromages du Québec sont remarquables. J’aime aussi beaucoup le cerf de Boileau; un délice! Et les coquilles St-Jacques, l’agneau, le veau, le bœuf… Je suis très impressionné.»
  6. Le restaurant L’Atelier de Montréal est le premier restaurant L’Atelier qui ouvre avec un personnel 100 % local. « D’habitude je viens avec mon chef, mon sous-chef, mon chef pâtissier et mon boulanger. Mais cette fois-ci on a trouvé tout le talent ici. Ils ont réalisé des stages à Paris et Las Vegas pour comprendre le concept de l’Atelier et l’interprètent avec brio à Montréal. »
  7. Trois jours avant l’ouverture du restaurant L’Atelier, Joël Robuchon a changé tout le menu sur lequel l’équipe travaillait depuis des mois. Admiratif, il souligne: « Ça prouve combien ils sont talentueux. Ils ont réussi à changer la carte en quelques jours et faire quelque chose de remarquable. »
  8. Monsieur Robuchon est venu pour la première fois à Montréal il y a trente ans. « J’étais tombé en amour avec les têtes de violons. Je voulais en avoir pour l’ouverture du restaurant de Montréal, mais elles sont saisonnières alors ce sera pour plus tard. Quel délice! »
  9. Monsieur Robuchon trouve que les Québécois sont professionnels et efficaces et il le proclame franchement : « Je suis impressionné de l’efficacité et du professionnalisme des Québécois. Lorsque j’ai ouvert à Shanghai, ils étaient en train de poncer les planchers quelques heures avant l’ouverture. À Montréal, tout était prêt bien avant qu’on ouvre. Quant au lieu : il est magnifique ; les finitions sont extraordinaires! »
  10. Monsieur Robuchon est touché par la gentillesse et la passion des Québécois qu’il a rencontré depuis son arrivée. « Je croyais que les gens mettaient une façade quand je suis arrivé, ils étaient tellement tous gentils. Mais je comprends que les Québécois sont vraiment comme ça, ce n’est pas une façade, ils sont vraiment tous extrêmement gentils.  Ça fait différent de chez nous. Je suis touché par la passion des gens d’ici. Quand j’ai fait mon premier discours, il y avait des gens qui pleuraient d’émotion ! C’est très flatteur, je suis choyé d’ouvrir à Montréal. »


You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

18 − 1 =

  • Fiers partenaires