Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence

Le restaurant Les Bacchanales à Vence, est un étoilé Michelin. À table, je me méfie souvent des étoilés. Forcément quand ils vivent dans les étoiles, ils ont tendance à planer, infréquentables, très au-dessus du bon peuple. De temps à autre, je tombe sur un étoilé hors du commun qui a gardé les pieds sur terre et prépare une cuisine proche d’un terroir qu’il magnifie. Christophe Dufau à Vence fait partie de ce lot et ses Bacchanales vous feront vivre de grands moments.

Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence

Rosalinda, ma jeune belle-sœur, gourmande mince, avait proposé de se rendre aux Bacchanales, table voisine de chez elle et testée à quelques reprises avec bonheur. À table, Rosalinda et moi partageons le même amour des choses simples. Ce midi-là, sous le soleil azuréen adouci par une tonnelle, les choses simples furent éblouissantes.

Déjà, l’accueil du personnel avait été chaleureux, réservé comme dans une grande maison, mais avec cette gentillesse des personnes de qualité. Quand le capitaine est bon, l’équipage est toujours meilleur. La terrasse derrière Les Bacchanales donne sur un grand jardin où poussent toutes les plantes utilisées en cuisine. On s’y sent tout de suite bien.

Lorsque arrivent les assiettes, on s’y sent encore mieux. En amuse-bouches, petit pesto de persil, jolie meringue à l’anis vert décorée d’une fine lamelle de carotte en anneau, bouchée de poutargues de Martigues et bouquet de moelleux gressins maison à se jeter dans la corbeille.

Une entrée de langoustine d’une émouvante tendreté, safran, mélisse et oseille, deux plats principaux, poisson ou volaille. Un pagre, cette délicieuse dorade locale, accompagné de quelques crevettes blanches de Méditerranée, concombres grillés, décoré de fenouil en dentelle et de graines jaunes que Rosalinda, botaniste avertie, identifia immédiatement comme cueillis sur le poivrier à l’entrée du jardin.

Venu de Sisteron, mon pigeon vola très au-dessus de ceux fréquentés jusqu’à ce jour. Tendre, parfumé, savoureux, déposé sur un lit de semoule de chou-fleur et tonifié par des cerises fermentées dans une décoction à base de Maury. Quelques amandes fraîches complètent.

Mélissa Giordano vient présenter le dessert qu’elle a préparé, un vacherin aux fraises souligné de jasmin. Éclat de fraîcheur en finale de repas dont on remercia la jeune pâtissière qui envoya, comme un dernier clin d’œil, trois superbes ganache caramel couronnées de sucettes à la verveine.

Au fil du repas, les jeunes cuisiniers quittent leurs fourneaux pour venir expliquer leurs créations. La description d’une assiette en français avec un ravissant accent suédois ou danois est toujours un plus.

Moments parfaits à une table généreuse. Des gens bien, vraiment très bien.

Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence Restaurant Les Bacchanales : Très belle table à Vence



You Might Also Like

  • Fiers partenaires