Ambiance : Calme
_

La Dinette Triple Crown présente une cuisine du sud des États-Unis. Ouvert depuis quelques années maintenant, le restaurant est une de nos adresses coup de cœur en ville.

Le chef copropriétaire, Collin Perry vient du Kentucky et a toujours su qu’il voulait ouvrir un restaurant qui ferait un clin d’œil au sud des États-Unis, sans être trop explicite. Triple Crown, c’est une course de chevaux qui a lieu au Kentucky et qui lie le restaurant aux racines de la région d’origine. En plus, Nicole Turcotte, la femme du chef et copropriétaire du restaurant avait elle aussi, des chevaux de courses lorsqu’elle habitait encore à Victoria, Colombie-Britannique.

Le couple de restaurateurs s’est rencontré au feu Griffintown. Collin jouait de la musique le vendredi soir et Nicole y était serveuse. Collin a alors commencé à donner de l’aide en cuisine, puis est allé au Chien Fumant donner un coup de main, avant d’ouvrir la Dinette Triple Crown.

Nicole habitait le quartier et savait que s’ils ouvraient un restaurant, ce serait à distance de marche de leur maison. Lorsqu’ils sont tombés sur le local actuel, dans leur quartier, à côté du Marché Jean-Talon et de la SAQ, il ont bien vu que le local avait tous les critères désirés. “Notre rêve était d’ouvrir un petit comptoir adjacent à une salle à manger. On n’a jamais pensé qu’on trouverait l’espace pour réaliser tout ça d’un coup. »

Le but était toujours de faire une cuisine du sud; avec un comptoir à sandwich et viandes pour emporter. À la Dinette Triple Crown, vous pouvez donc déguster votre repas au comptoir (notre préféré) ou manger dans la salle à manger, où vous trouverez de grandes tables pour pouvoir partager les assiettes et avez ici les options de menu de dégustation — cette salle sera rénovée sous peu. Encore mieux, et une des raisons pour lesquelles l’établissement est aussi populaire, vous pouvez commander votre menu et le prendre en pique-nique pour emporter ! Vous avez donc toute l’expérience de restaurant, mais dans un parc de votre choix — panier en osier, nappes carottées, couteaux, fourchettes, verres. Le service est gratuit; vous devez simplement ramener le matériel avant la fin de la soirée.

Le décor a été pensé par Nicole — “mais Collin a évidemment approuvé”. Inspiré du début du siècle dernier, on trouve ici beaucoup de bois et de photos; on est réellement transportés dans un diner de 1920.

Au menu de la Dinette Triple Crown, on trouve plusieurs items bien pensés pour le type de resto. Premièrement, le restaurant propose parmi les meilleurs poulets frits en ville. Ensuite, en viande, on trouve aussi du porc effiloché et du « Brisket » fumé, disponible en plat et à côté, ou en sandwichs. Dans les à côté, on retrouve : pain au babeurre, patates pilées et sauce, patates douces rissolées, légumes verts, salade de choux et autres.  Aussi, le macaroni au fromage est un de nos des préférés en ville.Dans les classiques, on trouve aussi le ”Big Nasty”, un fameux hot chicken sandwich adapté à la Dinette, c’est-à-dire avec du poulet frit : simplement décadent. Un peu plus santé, on retrouve les salades de la maison et les spéciaux de la semaine. Les spéciaux de la semaine reviennent en fonction de leur popularité. En dessert, la tarte aux pacanes et chocolat est à essayer ! La cuisine est généreuse, savoureuse et invite à revenir. 

Pour les vins, la carte est entièrement faite par Théo Diamantis de chez Oenopole ; du vin bio, nature et délicieux. Vous trouverez ici aussi une liste de cocktails créée par Nicole  — “j’ai su que la restauration serait mon métier lorsque j’ai commencé à travailler le bar.” Les cocktails faits ici utilisent des techniques d’autrefois et sont costauds. “Je veux que les gens puissent siroter leurs consommations, pas la boire en une minute; c’est pourquoi ils ont tous 3 onces d’alcool.” Ça rend l’atmosphère festive ! Notez que la maison offre une belle sélection de bourbons.  En bières, on trouve des bouteilles de microbrasseries qui accompagnent bien le menu.

Ce qu’on préfère de la Dinette Triple Crown, à part son poulet frit, c’est l’ambiance qui règne ici. Les propriétaires mettent leur cœur dans cet établissement et travaillent très fort. C’est voulu relax et ça l’est totalement. La clientèle est au rendez-vous : c’est à dire composée principalement d’habitués et super relax également. La musique est bonne, la nourriture est bonne, les prix sont raisonnables; tout ça fait de l’établissement un succès.

“On avait des aspirations, on a ouvert, on a tout fait nous même — notre tabasco, notre bacon, nos saucisses, les sirops de nos cocktails — on contrôle tous les goûts de notre menu. On travaille tellement fort, on garde la tête basse et continue. “

Notez également que la maison est fermée le mercredi. Bon pour les gens de la restauration, qui peuvent profiter des lieux le dimanche et le lundi. Pourquoi fermer le mercredi ? “Collin garde une soirée de spectacle de musique qu’il fait depuis plus de 20 ans le mercredi, on en a profité pour en faire notre journée de congé!”

© photos Site web Dinette Triple Crown, © photo du décor I hate Ryan Mat


dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-7 dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-9 dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-6 dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-5 dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-3 dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-4 dinette-triple-crown-petite-italie-rue-clark-1
Partagez


Article suivant

Et aussi …