Bar Henrietta : bar de quartier charmant du Mile-End

Le Bar Henrietta, qui prend place dans l’ancien Baldwin Barmacie donne un vent de fraîcheur à l’Avenue Laurier Ouest.

Bar Henrietta : bar de quartier charmant du Mile-End

Les propriétaires du Bar Henrietta — Alexandre Wolosianski et Nicole Lemelin (Whisky CaféTaverne Square Dominion), Alexandre Baldwin (Taverne Square Dominion, Balsam Inn), Marc Bungarten et Éric Dupuis (Taverne Square DominionBalsam Inn) — vous ont concocté un superbe bar de quartier aux accents portugais. Le Bar Henrietta a été conçu comme une taverne où l’on peut bien boire, et manger une bonne petite bouchée.

Les talents d’Alexandre Baldwin et Claudie Dussault ressortent dans un décor convivial et coquet, qui encore une fois surprend par sa délicatesse et son harmonie. ‘Henrietta’ vient du côté Portugais d’Alexandre Baldwin, et le bar est inspiré du Portugal et des tavernes des années 60. L’endroit est accueillant, raffiné et charmant. L’espace reste sur deux étages, mais avec une cuisine ouverte en haut et un bar en bas, un mur de céramique entier à l’arrière, beaucoup de bois et beaucoup de très petites tables. Les toilettes des filles et garçons, roses et vertes respectueusement sont très kitchs, c’était le but. On trouve aussi maintenant des fenêtres qui donnent sur la micro-terrasse à l’arrière, et qui ouvrent l’espace du bar. On s’y sent chez soi, comme si le bar existait depuis toujours.

Pour ce qui est de la boisson, le Bar Henrietta saura vous désaltérer ! On trouve quelques cocktails classiques exécutés avec brios et quelques cocktails maison  — coups de cœur pour le Betty Flanagan et le Goldeneye — et des bières québécoises — en fût au verre, et au pichet. Notez que tous les prix sont tous taxes incluses. Au niveau des vins, toutes les bouteilles sont d’importation privées, beaucoup de natures et de bios, entre 40 et 70$ — carte des vins créée en collaboration avec Morgane Muszynski.  Finalement, beaucoup de bulles — « les champagnes et mousseux font partie intégrante du menu » — dont une quinzaine d’options d’importations privées, commençant à 38$. Quelle joie.

Le Bar Henrietta reste un bar, mais vous pourrez y manger quelques petites assiettes de gourmandises délicieuses, d’inspirations portugaises préparées par Hubert D’Arcy et son équipe. Vous y trouverez des pots — d’olives, œufs de cailles, champignons et autres — et quelques assiettes à partager. On parle ici de popcorn de la maison, de batata, de petites salades, de jambons maisons, de saucisses, de fromages, de sandwichs portugais (grilled cheese et porc piri-piri) et autres délicatesse. Nos coups de cœur vont définitivement au pop-corn pour grignoter, au délicat thon albacore, aux palourdes, à la saucisse, au chorizo, au fromage fondu, au batata et aux salades. En dessert des cocktails dessert et des pasteis de nata. Tout est goûteux et délicieux.

On adore l’endroit. On passerait toutes nos soirées au Bar Henrietta. Notez que cet article est biaisé, puisque la rédactrice est follement amoureuse d’un des propriétaires. Vous pourrez vous faire votre propre opinion. Bonne redécouverte de l’espace.

© photos Ulysse Lemerise B. photographe

Bar Henrietta : bar de quartier charmant du Mile-EndBar Henrietta : bar de quartier charmant du Mile-End Bar Henrietta : bar de quartier charmant du Mile-End

Bar Henrietta : bar de quartier charmant du Mile-End



You Might Also Like

  • Fiers partenaires