Café Olimpico
124 Rue St-Viateur Ouest
http://www.cafeolimpico.com/
(514) 495-0746
Lundi au dimanche: 7h - 00h00

Café Olimpico : institution montréalaise du Mile-End

Le Café Olimpico existe depuis 1970. Ce Café de la rue St-Viateur est reconnu de tous, mais l’endroit sert bien plus que du café. Son succès vient de nombreux facteurs; portrait d’une institution montréalaise.

Café Olimpico : institution montréalaise du Mile-End

Monsieur Furfaro —  Rocco Furfaro était un immigrant Italien qui vivait dans le quartier du Mile-End, et, qui comme tout bon immigrant travaillait très fort. À l’époque, Furfaro possédait une petite pizzéria, qui était de l’autre côté de la rue du Olimpico. Monsieur Furfaro était un homme généreux et optimiste, qui faisait toujours attention à ne pas critiquer les gens. Il était aussi un grand amateur de sports. Après la vente de sa pizzéria, il cherche un endroit pour regarder ses matchs de soccer. Cependant, à l’époque, il n’y a pas vraiment de cafés où regarder le sport. Sa fille raconte : « lorsqu’il est mort, la Gazette est venue nous interviewer. Je ne comprenais pas pourquoi ils étaient si intéressés à connaître l’histoire de mon père, mais maintenant je comprends. Il a créé une institution et a toujours beaucoup donné à son quartier et sa communauté. »

Le Café Olimpico —  Rocco Furfaro ouvre le Café Olimpico en grande partie pour répondre à ce besoin criant du quartier : il achète une table de billard et un satellite spécial, et y diffuse tous les matchs de sports. Le Café Olimpico devient un endroit de discussion sur le sport, particulièrement le soccer. « Back in the days it was to play pool and talk about sports. » À l’époque, les femmes sont les bienvenues, mais ne vont pas au café :  « la vision des femmes n’était pas moderne comme aujourd’hui. Les femmes ont commencé à entrer au Café Olimpico autour de 1990! » Les deux filles Furfaro — Rossana and Victoria — naissent dans le quartier et grandissent avec le café. Olimpico leur appartient maintenant, et est en partie dirigé par le petit-fils Jonathan Vanelli.

Un décor bien à lui — Le Café Olimpico présente un décor classique de café de sports; rien d’extraordinaire, mais beaucoup de charme, de caractère et surtout beaucoup d’histoire. On y met de l’avant les événements marquants du café, son personnel, ses prix, etc. Le décor a été légèrement refait suite au grand feu de 2005, mais la plupart des éléments datent de 1970. Notez que l’endroit double l’été avec sa terrasse appréciée de tous.

Des cafés simples, italiens, pas trop cher. Le Café Olimpico est reconnu pour ses cafés-crèmes et son sorbet au café. On a un faible, nous, pour le café glacé durant les beaux jours; « Oh, It’s my father’s recipe! The old fashioned way. Rocco’s blend était toujours le meilleur. » Le père Furfaro choisi ses grains de cafés avec attention, mais s’efforce toujours de garder des prix raisonnables : « je souhaiterais ne jamais devoir charger un café au lait 5$! Les prix montent, mais on essaie vraiment de faire de notre mieux pour rester abordable. » Et remarquez leur nouvelle acquisition, la machine à café cimbali.

Des employés hors pair et une relation client exceptionnelle. Que serait le Café Olimpico sans Forde, Joey, Alex, Giancarlo ou Phil? Tous les jours, fidèles au poste, ces employés stars mettent la vie dans le café du Mile-End. Séducteurs de tous, ils donnent un spectacle propre à l’endroit en servant les cafés ; ils parlent fort, chantent, rient. C’est aussi eux qui reconnaissent les clients fidèles et les traitent comme la famille. Le Café Olimpico est ouvert tous les jours de l’année, même à Noël. Il ouvre dès 6h du matin et ferme à minuit ; « on a déjà essayé de fermer, mais les clients sont trop tristes; on fait partie de leur vie, on est comme une grande famille. » Certains clients viennent depuis 1970; c’est pour dire que l’endroit fait encore bien les choses.

« Il faut avoir du plaisir au travail pour apprécier notre vie, ça rend toute l’expérience plus agréable et les gens sont de meilleure humeur. » Aller à Olimpico, ça remonte souvent le moral, et pas juste grâce au café.

© photos Café Olimpico

Café Olimpico : institution montréalaise du Mile-End

Café Olimpico : institution montréalaise du Mile-End





You Might Also Like


  • Fiers partenaires