Chien Fumant
4710 Rue de Lanaudière, Montréal
http://lechienfumant.com/fr/
Allez-y en , gagnez votre resto ! >
(514) 524-2444
Mardi au vendredi: 18h - 2h
Samedi et dimanche: 10h - 15h et 18h - 2h

Chien Fumant : restaurant enchanteur du Plateau

Le restaurant Chien Fumant a ouvert durant l’hiver 2009 et se rempli chaque soir depuis son ouverture. Le petit établissement tout en coin du Plateau Mont-Royal ne cesse de charmer ses convives, et ce n’est pas par hasard. © photo François Léger-Savard.

restaurant-chien-fumant-3

Les propriétaires du Chien Fumant Nicolas Gamache (Distillerie) et Maksim Morin (Joe Beef, Liverpool House, feu McKiernan, feu Aszu, Area, Deca 77) sont deux travaillants. « On est là tous les soirs. On aime mieux être dans notre resto qu’à la télé. » C’est probablement en partie la recette de leur succès; il est toujours rassurant et agréable d’entrer dans un établissement et de voir les propriétaires en train d’y faire leur travail. Ils se sont rencontrés dans un bar il y a des années de cela, sont devenus amis, et à 22 et 23 ans respectivement, ont décidé de se lancer dans cette superbe aventure.

Le décor du Chien Fumant est simple, classique, intemporel. « On a tout construit nous-même, on n’avait pas d’argent. » C’est peut-être ce qui fait qu’on se sent vraiment chez eux. Le petit espace de 35 places tient le tier du restaurant à son grand bar qui donne sur la cuisine ouverte : « on a voulu se faire une job, on s’en ai fait une. On a voulu avoir un petit restaurant pour s’occuper du monde, on s’occupe du monde. » Nicolas est devant, il s’occupe des vins, des cocktails et de la salle à manger, et Maksim est à l’arrière, il s’occupe des fourneaux. Et ça marche ! Très bien. Les soirées occupées, ils font jusqu’à 140 clients en une soirée (!) — notez que la cuisine est ouverte jusqu’à 2h du matin. 

Le menu du Chien fumant présente des classiques revisités, très bien exécutés. Vous avez un vaste choix; 14 entrées, 14 plats principaux, plusieurs desserts faits maison. Il y a des changements tous les deux jours selon les arrivages. Ce que Maksim préfère sur le menu : « Toute. Sinon je le change. (rires) » Tout dépend évidemment de ce qui est disponible. Les plats sont tous très savoureux : côte de bœuf, « cebiche peruano », pâtes à l’encre et ça continue. Que dire de cette côte de veau milanaise, marinée pendant quelques heures, puis cuites sous-vide à 55 degrés pendant une heure, panée et frite, accompagnée de pâtes guanciale (comme du bacon, mais italien) et poivre noir ? La perfection. Beaucoup de bonheur à savourer de bonnes choses et à déguster des plats aux saveurs, textures et goûts délicieux et réconfortants.

Le service du Chien Fumant est comme l’endroit, attentionné et généreux. Au niveau de la carte des vins vous avez une quinzaine de cocktails et une très longue liste de vins qui proviennent en majorité d’importations privées. Encore là, beaucoup de choix.

La cuisine du Chien Fumant est ouverte du mardi au dimanche (jusqu’à 2h du matin tous les jours ouverts). Brunch le weekend (mimosas à volonté pour 20$ (!). Aller au chien fumant, c’est comme se faire recevoir chez des amis qui reçoivent et cuisinent très, très bien. « On fait ce qu’on est supposé faire.. On ne réinvente pas la roue, on essaie juste de bien faire les choses. » Vous le faites très bien. Merci pour ces soirées gourmandes mémorables.

restaurant-chien-fumant-4

Grosse côte de veau Milanaise, guanciale et poivre noir © photo William Arcand

restaurant-chien-fumant-5

Côte de bœuf, pomme de terre Monté Carlo, brioche, salade de chou et sauce au jus © photo William Arcand

restaurant-chien-fumant-2

© photo François Léger-Savard

restaurant-chien-fumant-1

Le chef Maksim Morin © photo François Léger-Savard



You Might Also Like

  • Fiers partenaires