Provisions 1268 : formule explosée de la rue Van Horne

ouverture-restaurant-provisions-1268-11

Il est toujours intéressant de voir un restaurant fermer ses portes et un autre les faire revivre. Au printemps dernier, le charmant petit restaurant Van Horne a fermé boutique, et et automne, le restaurant Provisions 1268 y a vu le jour.

« L’idée était que quand on va manger chez nos amis qui ont des restaurants, on ne commande jamais vraiment. Quand on va au Tuck Shop ou au Vin Papillon, on s’assoie, on commande notre vin, mais les boys nous font ce qu’ils veulent, avec ce qu’ils ont. Chaque personne est traitée différemment, selon la journée et on trouve ça cool. On voulait faire un truc du genre pour tout le monde. On savait par contre que cette formule ne pouvait pas marcher avec un grand resto, mais avec notre petit espace de 28 places on l’a essayé, et je dois dire que marche super bien. »

‘On’, ce sont les co-propriétaires Pablo Rojas — qui a été chef du Petit Italien pendant 3 ans et qui a aidé à ouvrir le restaurant Mercuri —, Hakim Rahal — qui a été chef du Laurie Rafaël pendant plus de deux ans — et Tina An — qui a été gérante du Brontë dans le temps, pour ensuite devenir gérante du Mercuri pendant plusieurs années. Trois jeunes, trois dynamiques, qui se sont lancés dans ce projet corps et âme.

Le Provisions 1268 vous propose une formule explosée; vous entrez, vous asseyez, regardez la douzaine d’ingrédients du petit tableau et faites savoir si vous avez des allergies. Vous commandez ensuite votre vin. Voilà. C’est tout? Pour vous, oui. Le reste, ce sont eux qui s’en occupent. Ils vous créent un menu selon ce qui a été choisi et vous épate avec des créations de la journée. Un menu adapté à vos envies, juste pour vous. Comptez 50$ par personne, en plus de votre vin, pour assez d’assiettes à partager pour vous rassasier (la formule peut changer si vous demandez gentiment). Beaucoup d’amour et beaucoup de cadeau, c’est une formule originale et osée. Parfait pour les gens qui veulent découvrir ou être impressionnés. On doit dire que le bœuf mangé durant la soirée arrosée est encore à ce jour un des meilleurs de l’année.

« Tous les lundis on va chercher nos légumes et voir ce que la semaine va apporter. On a une bonne idée de base de qu’est-ce qui va avec quoi, mais on ne sait jamais exactement comment on va l’apprêter avant la journée même. On prévoit toujours beaucoup de légumes, on a même des clients vegan ou végétariens qui viennent et qui adorent parce qu’on leur fait un menu personnalisé. C’est jamais redondant ici. Surtout quand t’es en cuisines pendant longtemps, que ça fait des mois que tu fais le même plat et que t’es pu capable de le voir… On s’est fait un trip de cuisiniers. »

Quand l’équipe de jeunes est entrée dans le local, l’ajout principal a été d’y mettre un grand bar. La cuisine est au centre du petit local et est au centre de l’expérience aussi. Vous trouverez quelques tables hautes et une table de petit groupe.

Au niveau des vins c’est Francis Arkinson, l’ancien sommelier du H4C, celui qui aide Stelio dans son nouveau projet de l’Avenue Laurier Ouest qui fait la carte.

Tout plein d’énergie et tout plein d’ambition, le Provisions 1268 propose une formule qui sort de l’ordinaire; si vous vous sentez gourmands et prêts à découvrir, il faut l’essayer.

© photo de couverture Clarah, photos du bas Provisions 1268

ouverture-restaurant-provisions-1268-3

ouverture-restaurant-provisions-1268-1

ouverture-restaurant-provisions-1268-4

ouverture-restaurant-provisions-1268-5



You Might Also Like

  • Fiers partenaires