• Rouge-Gorge
    1234 Mont-Royal
    http://www.rougegorge.ca
    Y aller en >
    514-303-3822
    Lundi au dimanche: 15h - 3h

    Rouge-Gorge : bar à vin gourmand Avenue Mont-Royal

    Le Rouge-Gorge : Au 1234 Avenue Mont-Royal, les anciens propriétaires du Continental — Alain Rochard et Laurent Farre — et quelques associés allumés ont ouvert le bar à vins Rouge-Gorge. © photos Thierry Daraize

    Rouge-Gorge : bar à vin gourmand Avenue Mont-Royal

    Leur histoire — Elle a commencé en 1984 à Saumur — d’où leurs accents qui chantent — avec un restaurant qui s’appelait Volume « parce que c’était tout petit » (rires). Puis il y a eu Montréal, l’ouverture du restaurant Continental en 1987 et sa triste fermeture en mai 2014. Ils savaient cependant ce qu’ils faisaient; ils avaient eu l’offre de reprendre le local de la Brasserie Mont-Royal depuis 2013.

    Le concept est simple — Mont-Royal n’avait pas de bar à vins. Plusieurs bars qui offrent quelque chose de bien et de différent. Plusieurs restaurants avec des cartes intéressantes, mais pas de bars à vins en tant que tel. Là on parle d’un endroit où l’on vient pour découvrir de bonnes bouteilles, les boire, puis manger un peu par la suite. Le Rouge-Gorge est un bar à vin de quartier, dont le nom s’inspire de la taverne parisienne où a été tourné le film « Les enfants du paradis », de Marcel Carné.

    Les vins — Ils viennent de partout et il y a en a beaucoup. « Des bons vins en plus! » En partie de l’Agence Vignoble du Loup blanc — des propriétaires — et de plusieurs amis vignerons. De nombreuses bouteilles ont été retimbrées du Continental pour permettre un choix plus vaste — on parle de près de 4000 bouteilles à vous faire découvrir. Des vins natures et bios? « Ça me fait rire les petits jeunes qui disent que tout est nature ou bio parce que c’est tendance comme terme. Moi ça fait 15 ans que je travaille avec ce genre de vins et on pourrait en parler longtemps. Disons que oui, on veut essayer de faire consommer une bouffe et des vins le plus propres et le plus naturel possible. Mais si ce sont des vins qui ne sont pas bio, mais qui ne sont pas plein de cochonneries, que le vigneron est raisonnable et que ça goutte bon, parce que c’est ça le plus important, ça nous va! »

    Le menu — Il est là pour accompagner le vin. Mais il accompagne très bien. Douze items qui changeront au fils des saisons. Le fils du propriétaire, Julien Rochard, est celui qui réchauffe les fourneaux. Ayant commencé comme plongeur au Continental, il travaille un peu ailleurs, part ensuite en France, en Australie et en Asie pour en apprendre un peu plus sur la cuisine, revient et fait l’ITHQ, puis obtient le poste de chef au Rouge-Gorge. Au niveau de son menu, on parle aussi de local, d’organique, de biologique dans la mesure du possible. « Notre menu, c’est à la bonne franquette. Pas compliqué, pas de prise de tête. » Mais délicieux. Et tout s’accorde parfaitement. On aime beaucoup; tout ce qui a été essayé à notre passage a été léché des assiettes. De petites portions pour les affamés, mais faciles et agréables à partager pour que le vin ne vous monte pas trop à la tête.

    L’espace — Magnifique décor de Zébulon Perron — qui est partout. Un peu différent cette fois ; il y a beaucoup d’industriel, mais on sent une intimité particulière. Le propriétaire m’explique qu’un des premiers projets de Zebulon a été de refaire les toilettes du Continental, et qu’après le feu de 2007, c’est lui qui a tout refait. Il était au courant du plan du Rouge-Gorge depuis le début, connaît très bien les propriétaires et savait exactement ce qu’ils voulaient; un endroit agréable, pas prétentieux, pas d’étiquette, qui favorise simplement les bons plaisirs de la table.

    Bonne continuation.

    Rouge-Gorge : bar à vin gourmand Avenue Mont-Royal

    Rouge-Gorge : bar à vin gourmand Avenue Mont-Royal

     



    You Might Also Like

  • jeanseb roux
    18 mars 2015 at 22 h 19 min

    Ouverture du Continental en 2014??!

  • Fiers partenaires