Choice Harbour — les petits protégés de la restauration

Cela faisait des mois qu’on voulait écrire sur Choice Harbour. Premièrement rencontrés à une soirée de célébrations de fiançailles très chic d’une amie, puis revus au 75e anniversaire de Moishes, et revus à nouveau lors de cistes de voisinage au restaurant Majestique où Max est l’un des 23 (!) copropriétaires et est « Responsable des huîtres du restaurant ». Le duo m’avait charmé dès les premières rencontres; deux petits jeunes allumés, soucieux des produits qu’ils offrent et de l’expérience des clients et qui faisaient rire les gens autour d’eux. Le duo, c’est Max (aussi connu sous le nom de “Handsome Max”) et Marley (aussi connu sous le nom de “Ginger Unicorn”) et ils ont créé, avec un troisième partenaire, Choice Harbour, un service de traiteur se spécialisant dans la préparation de fruits de mer, huîtres et crustacés.

Choice Harbour — Jenny Fellegi Photography

Choice Harbour — Jenny Fellegi Photography

Alors, à leur demande — Max: “Greenspot, c’est mon endroit coup de coeur et un des spots que j’aime le plus à Montréal” — on se rencontre donc au diner Greenspot dans Saint-Henri, pour un café, une bière et une poutine tout en discutant de leurs mésaventures et de fruits de mer.

Choice Harbour — Greenspot

Choice Harbour — Greenspot

Leur histoire d’amour va comme suit…  “En fait on s’est rencontrés à Dawson en classe de Gym… Non ! En fait c’était en cours de ‘musculation’. On avait tous les deux pris ce cours parce qu’on savait très bien que ça serait probablement n’importe quoi et surtout vraiment pas très demandant (rires). On a tout de suite cliqué.” (Une chance qu’ils ont trouvé quelque chose qui les passionne plus que la musculation).

Ensuite, il faut savoir que Marley est le fils des propriétaires du restaurant Kaizen  et a donc travaillé dans plusieurs restaurants. Max a été introduit au petit milieu de la restauration par Marley lorsqu’il se cherchait un travail. “J’ai commencé au Liverpool House. Ryan Gray m’a formé. Il aime à penser que je  suis son enfant, sa trouvaille, mais en fait… en fait, je suis un peu ce que Ryan aimerait être (rires). S’il te plaît écrit ça, il va détester (rires)”.

Choice Harbour — Ian Woo

Choice Harbour — Ian Woo

Quatre autres facteurs importants ont contribué au succès de l’entreprise.

1- Parce que Marley a grandi dans le milieu de la restauration, avec certains des restaurateurs les plus importants du milieu et qu’il y a vite inclus Max. Tous deux ont été pris sous l’épaule de joueurs importants du milieu — Frédéric Morin et David McMillan de Joe Beef, Liverpool House et Vin papillon, Chuck Hugues et toute l’équipe du Garde-Manger et Bremner et Ryan Gray de Nora Gray pour n’en nommer que quelques uns. Ils aiment à dire que David McMillan les a renvoyés du Liverpool House pour leurs goûts musicaux trop populaires. “On dérangeait trop les clients avec nos chansons de Madonna, ils n’avaient plus envie de consommer, mais juste de danser (rires).  Marley: “Sans blague, on doit énormément notre succès à tout les gens du milieu qui nous ont aidés… C’est impressionnant toute l’aide qu’on a reçue. On a appris à être gentils et intelligents de mon frère Cassady, à être calmes et charmants de Ryan et à être vrais de Dave et Fred.”

 

Choice Harbour

Choice Harbour

2- Leur succès vient aussi du fait que les deux jeunes de 23 ans ont fait leurs preuves. On parle ici autant de preuves pour ce qui est du travail — busboys, barmans, gérants parmi certains des restaurants les plus courus de Montréal — que des preuves à faire la fête. Tous les gens du milieu de la restauration ne font pas la fête, mais ceux qui sont fêtards sont assez impressionnants. Seuls les plus forts résistent.

3- Parce qu’après un voyage de quelques semaines — et quelques milliers de dollars (!), caméra à l’épaule pour réaliser un reportage dans les Maritimes (qui ne donnera pas de reportage en fin de compte) — Kamouraska, Matane, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard, ils ont appris des vrais pêcheurs sur tout ce qui touche aux produits de la mer.

4- Parce que le troisième partenaire, le cousin de Max — Edouard Petel Ruiz (connu sous le nom de Eddy) — a une entreprise de construction appelée Irontree, un revenu beaucoup plus substantiel que celui du duo et leur a, entre autres, permis d’avoir un compte de banque en 24 h et de fonder leur entreprise. À 27 ans, Eddy attend un bébé, est propriétaire d’une entreprise de construction prospère et a permis à Marley et Max de réaliser leur rêve.

Choice Harbour

Choice Harbour

Au début, l’entreprise n’était qu’une page Facebook en plus du bouche à oreilles. Ils cherchaient à offrir une expérience hors de l’ordinaire à leurs clients, tout en essayant de ne pas mourir de faim. Choice Harbour organise toutes sortes d’événements — anniversaires, soupers privés, fêtes de bureau et autres événements corporatifs. Leurs prix sont de 1000 $ à la mesure de vos désirs. Ils sont présentement en train d’obtenir leur licence Ocean Wise, donnée par le département de conservation de l’aquarium de Vancouver afin de responsabiliser les consommateurs vis-à-vis des problèmes concernant l’alimentation durable.

Choice Harbour offre principalement des fruits de mer canadiens; huîtres d’un peu partout dans les Maritimes, pétoncles des Îles-de-la-Madeleine, du crabe de Gaspé et du homard de la Nouvelle-Écosse. Lorsque la saison ne le permet pas, ils s’en procurent en Nouvelle-Angleterre; Massachusetts, New-York, Rhode-Island, Maine, New-Jersey. Ils ont un très petit réseau de fournisseurs dont entre autre Pec-Nord, une entreprise de la ville de Québec. “Sinon quand on est dans le trouble, on va parfois chercher des huîtres au Liverpool House, au Garde-Manger ou même au Lawrence. On leur doit plusieurs faveurs sexuelles pour toutes les fois où ils nous ont sortis de la merde. (rires)”

Choice Harbour — Jenny Fellegi Photography

Choice Harbour — Jenny Fellegi Photography

Ils lancent également très prochainement un site de commerce électronique où ils offriront leurs services de distribution de fruits de mer, certaines importations privées, des couteaux à huîtres, des sauces pour accompagner les huîtres et autres.

“On a créé Choice Harbour par passion, pour offrir la meilleure expérience possible à nos clients et vivre la meilleure expérience possible nous-mêmes… On veut juste s’amuser en travaillant dans ce que l’on aime. S’amuser et rencontrer Katy Perry aussi (rires). Un jour, Choice Harbour aura son restaurant et l’invitera sur toutes les plateformes de médias sociaux possibles… On y a longtemps pensé et c’est notre seule et unique chance de peut-être la rencontrer et la courtiser (rires).”

Choice Harbour

Choice Harbour



You Might Also Like

  • Fiers partenaires