Boire un petit coup, c’est agréable… (air connu)

IMG_2671

…et tant qu’à en boire un ou plusieurs, blanc ou rouge, bulles ou pas, on peut, au Québec,  chercher et trouver de belles bouteilles à l’extérieur de la grande Société des alcools du Québec qui, pour le dernier exercice 2012-2013 (avril à mars), affichait un éloquent chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars.

En général, quand je parle des importations privées, la réaction quasi unanime des interlocuteurs est la même : « Oh, ça doit être très cher ! » Intéressante réflexion indiquant que les consommateurs confondent trop souvent le chiffre d’affaires de la SAQ et celui des petites agences d’importation privée. Intéressant et faux.

IMG_8394

Les importateurs privés offrent des produits à des prix très compétitifs et surprennent souvent par la qualité de leurs recherches et de leur sélection très astucieuse de produits. Les vins en importation privée qui ne sont pas plus chers que dans le réseau, car les agences n’y consacrent pas de budget promotionnel, font affaire avec de petits producteurs aux tarifs concurrentiels et n’ont pas de marge supplémentaire.

Dans les grandes lignes, l’importateur privé, prend son petit baluchon, son bâton de pèlerin et sa petite fiole de dégustation et part écumer les vignobles de la planète à la recherche généralement de petits producteurs. Il conclut une entente avec le vigneron, importe puis passe les commandes à la SAQ.

IMG_9332 - Version 2

Pour vous, consommateur qui avez repéré une belle bouteille en « Importation privée » au restaurant, la démarche est assez simple si vous voulez vous procurer ce produit qui n’est pas distribué dans le réseau des succursales de la SAQ : vous demandez au sommelier ou au restaurateur les coordonnées de l’importateur privé en question et vous communiquez avec ce dernier par téléphone, par courriel ou sur son site internet où il est parfois possible de passer des commandes directement.

Les achats — qui doivent se faire à la caisse de 12 bouteilles ou parfois à la demi-caisse — sont ensuite acheminés à la SAQ qui les fera livrer à la succursale la plus proche de votre choix, domicile ou lieu de travail. Vous pouvez également demander que cette livraison soit faite par la poste, ce qui est parfois plus rapide.

IMG_2666

Cette obligation d’acheter à la caisse ou la demi-caisse constitue selon moi le seul frein et est un peu inexplicable. Comme cette obligation est imposée par la toute-puissante Société, on suppose qu’à un moment donné, quelqu’un s’apercevra que cela constitue une nuisance non seulement pour les consommateurs et pour les agences d’importation privée, mais également pour le chiffre d’affaires de la Société elle-même.

En attendant, changement historique depuis Jacques-Cartier, la première fin de semaine de novembre vous pourrez acheter À L’UNITÉ des bouteilles proposées par les agences d’importation privée lors du Salon des vins d’importation privé organisé par le RASPIPAV (Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins) les 2 et 3 novembre au Marché Bonsecours.

On remercie la SAQ de son extrême bonté. Et l’on attend avec impatience qu’elle prolonge l’expérience ad vitam æternam.

bouteilles - Version 2

L’importation privée au Québec en chiffres :

2011-2012

2012-2013

Ventes de commandes privées      90 276 693  $   98 141 701  $
Répartition des ventes
Titulaires de permis

73%

74%

Consommateur

15%

15%

Autres clients

12%

11%

Nombre de produits (Sku)

17 326

19 516

Nombre de caisses

438 563

471 768

Nombre d’agences actives

189

205


                                                                                                    Source : Données actualisées de la SAQ

Note : Au cours du dernier exercice, les importations privées se sont élevées à 471 768 caisses de 12 bouteilles, soit une augmentation de 7 % en volume
 comparativement à l’exercice précédent.

IMG_3859





You Might Also Like


  • La Boufferie
    25 octobre 2013 at 14 h 36 min

    Pour ce qui est de commander par caisse, il est évident que c’est un frein, mais il y a toujours moyen d’acheter une caisse à plusieurs et de n’acheter chacun que 2 ou 3 bouteilles. C’est une belle solution pour ceux qui ont quelques amateurs de vins dans leur entourage.

  • Fiers partenaires