Boire des livres de vins

On peut aimer le vin sans y comprendre grand-chose, mais au train où vont les choses côté addition, dans les restaurants ou chez nos pinardiers locaux, en savoir un minimum à ce sujet peut s’avérer très utile. Aujourd’hui, je vous présente deux ouvrages atypiques et extrêmement intéressants pour celles et ceux qui, comme moi ont coulé le cours Pinards 101 et se situent dans la catégorie entre ”Nul” et ”Carrément inculte”.
DSC_0128

Le vin pour ceux qui n’y connaissent rien, d’Ophélie Neiman dit tout, juste dans son titre. Bien présentées, succinctes, amusantes et précises, les informations restent, de la première à la dernière page, accessibles aux profanes. Écrit en premier lieu pour les Français — comme quoi, il y a des nuls en pinard même au centre de l’univers — ce petit ouvrage se lit très facilement sous une couette québécoise. On en ressort plus intelligent, ce qui est un cadeau à se faire à soi-même ou à un ou une ignare que l’on aime.

Le vin pour ceux qui n’y connaissent rien
Ophélie Neiman
Éditions L’Étudiant – 22,95 $

Le vin pour

_____________________
Davodeau est auteur de bande dessinée. Les amateurs le connaissent pour les deux tomes de son très émouvant Lulu, femme nue, ainsi que pour deux ouvrages tout aussi émouvants Les mauvaises gens et Rural ! Dans Les ignorants, il raconte en bande dessinée sa rencontre avec Richard Leroy, vigneron de son état « qui n’a jamais lu de BD ». Comme Étienne de son côté n’a jamais tenu de sécateurs de sa vie mais aime le vin immodérément, Richard et lui s’entendent pour se côtoyer pendant un an afin de comprendre un peu mieux leurs métiers respectifs. Fascinant. On en apprend autant sur la bande dessinée que sur la vigne et, arrivés à la page 268, on referme le livre avec regret tant le tout est passionnant.
Les ignorants
Étienne Davodeau
Éditions Futuropolis – 38,95 $

Ignorants Couverture
_______________________

Autres ouvrages de référence utiles sous nos cieux
(c’est-à-dire des livres pour parfaire vos connaissances, vous aventurer dignement dans les allées de la Société des alcools du Québec et grâce auxquels vous pourrez impressionner vos amis).

Guide Aubry 2013 – Les 100 meilleurs vins à moins de 25 $
Jean Aubry
Les Éditions Transcontinental – 19,95 $

Le guide Phaneuf du vin
Nadia Fournier
Les éditions de l’homme – 29,95 $

Le Chartier
François Chartier
Les éditions La Presse – 29,95 $
_______________________

Mes suggestions de biberons de la semaine pour accompagner vos lectures…
(c’est-à-dire des bouteilles à moins de 20 $ qui tiennent très bien la route et avec lesquelles vous pourrez impressionner encore plus vos amis).

DSC_0147

Trois rouges beaux, bons et vraiment pas chers :

Sélectionné par Rézin et en vente chez Madame SAQ : Un petit Côtes du Rhône – Cave des Vignerons d’Estézargues, à 16,55 $ ;

Toujours chez Madame SAQ, mais sélectionnés par Œnopole : un joli Grec du Domaine Thymiopoulos en Macédoine : le Naoussa, Xinomavro 2011, à 17,50 $ ;

En importation privée chez la QV: un Régnié du Domaine Christian Ducroux 2011, pour 20 $.

Et, pour les amateurs de blancs, sélectionnée par Œnopole : du Domaine de la Cadette en Bourgogne, La Sœur Cadette 2010, à 18,70 $, chez Madame Chose.

 



You Might Also Like

  • Fiers partenaires